Twilight--Story


 
AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
L'équipe de Twilight--Story a le plaisir d'annoncer le nouveau départ du forum ainsi que sa réouverture officielle ! N'hésitez plus a nous rejoindre, bonne ambiance assurée !
IMPORTANT : Nous recherchons de nombreux Cullens actifs pour l'intrigue. Attention bon niveau de Rp demandé !
De nombreux posts vacants ont été libérés dont des Cullen !
Nous recherchons des Loups-Garou de la Push & Nomades, Pensez- y !
L'aide au RPG est là pour vous aider, profitez en ! vos professeurs ne mordent pas..enfin presque pas Razz

Partagez | 
 

 through the old forest, the wolf keep yelling [Emiko Elseway]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
avatar

♠ Hey , I am Invité
Invité




MessageSujet: through the old forest, the wolf keep yelling [Emiko Elseway]   Lun 30 Aoû - 21:51

Quelques jours avaient suivit depuis ses retrouvailles quelque peu spéciales avec sa petite sœur. Quelques jours passé à errer dans les forêts de Forks. Quelques jours à trouver l'endroit idéal pour reprendre forme humaine ... Les déplacement n'étaient pas facile dans ces bois souvent fréquenté par une quelconque entité en quête de son destin, aussi un énorme loup blanc un sac dans la gueule et la truffe au vent aurai tôt fait d'attiré l'attention du plus distrait des passants. Ce fut pour cette raison que Nashoba prit autant de temps avant de trouver finalement une faste grotte reculée dans les bois en aplomb d'une petite montagne aux reflets bruns et roux aux soleil couchant.

Le voici donc droit à nouveau, sa fière toison rousse chevauchant les nuées des quelques zéphyrs passants. Ses yeux rouge percent guettant chaque mouvement de la vie environnante d'une faune pour le moins envahissante. Son vieux t-shirt de metal recouvert de sa veste en jean déchiré par quelques métamorphose impromptues. Il s'en allait dans les fourrées prenant la direction du sud qui devrai le ramener à la civilisation qui des mois durant il avait fuit.

D'un pas souple et rapide le jeune homme avança à bon train. Ne prêtant pas attention à ce spectacle trivialement romantique d'un astre qui se meurt afin de laissée la place à sa sœur d'argent. Les nocturnes commençaient à s'éveiller telle cette paresseuse chouette qui s'extrayant péniblement du trou de l'arbre dans lequel elle avait élue domicile. une fois sa tête passée au dehors de l'écorce, elle la pencha sur le côté au passage du jeune loup qui n'en était plus un reconnaissant tant bien que mal un habitué de ce monde à la couleur émeraude.

*Fort bien, tachons donc de regagner Forks le plus vite possible. La chasse commencera réellement lorsque les premiers rappliqueront attirés irrésistiblement par mon odeur aussi agréable pour leur narine qu'un paquet de détritus ayant macérés dans un liquide non stérile durant surement plus d'une dizaine de lune. C'est tout de même une chance de ne pas avoir à chercher ses proies avec autant d'ardeur que ses paires... Du moins tant que ces derniers n'attaquent pas par nuées.*


Continuant son chemin, sur les sentiers de l'oublie. Le loup se perdait dans les méandre de son esprit. Si son instinct connaissait bien le chemin. Il ne le métrerai pas forcément à l'abri d'une quelconque rencontre placée sous le signe de la bonne ou de la mauvaise fortune. Les yeux perdue dans les étoiles et dans ses pensées, il lâcha comme à son habitude sous sa forme de lycan une petite plainte qui se transforma en bâillement au relent bestiaux.
Revenir en haut Aller en bas
avatar

♠ Hey , I am Invité
Invité




MessageSujet: Re: through the old forest, the wolf keep yelling [Emiko Elseway]   Mar 31 Aoû - 7:54

    Dès qu'elle avait emménagé à Forks et qu'elle avait découvert l'existence d'une forêt frontalière, assez vaste à première vue, du moins comme on pouvait le considérer sur une carte, elle s'était promis qu'elle passerait y faire un tour. Sa manie de dessiner tout ce qu'elle voyait, de vouloir représenter dans les moindres détails, jusqu'au moindre reflet insignifiant, était toujours aussi vive qu'à ses premiers jours. Elle l'était même plus depuis qu'il était parti... Elle avait trouvé sa manière bien à elle de s'occuper l'esprit. Au lieu de partir à l'exploration des magasins et, pourquoi pas, d'y faire quelques rencontres, de nouer quelques liens, de retenir quelques visages, quelques points de repères, qu'elle reconnaitrait au lycée, comme l'auraient préféré ses parents, elle préférait de loin le calme de la forêt. Ce n'était pas dans ses habitudes, mais elle n'était pas complètement remise du départ d'Andrew.

    Elle était donc partie dessiner vers le milieu de l'après-midi, lorsque ses parents abandonnèrent de la forcer à manger le repas de midi. Elle avait pris son nécessaire pour dessiner, et peindre, et elle avait mis la veste qu'Andrew avait imprégné de son odeur, le seul souvenir matériel qu'elle gardait de lui. Il lui avait confiée en lui conseillant de la porter quand elle suspecterait la présence d'autres vampires dans les environs, en lui expliquant que son odeur à lui masquerait la sienne. Même Emiko était capable de la sentir légèrement, après plusieurs lavages, elle ne savait pas comment il s'y était pris, mais cela lui apportait une drôle d'impression de savoir qu'elle ne sentait pas son odeur à elle. Mais cette veste tenait également chaud et lui permettait de se rappeler, même si elle s'était interdit de se souvenir, ce n'était donc aucunement pour ses facultés de camouflage qu'elle l'avait revêtue.

    Elle avait dessiné une bonne partie de l'après-midi, s'occupant avant le coucher du soleil, changeant d'endroit. Elle n'avait pas pris de carte, étant restée sur le sentier. Mais, lassée des chemins que bon nombre de personnes avaient du emprunter, elle décida de s'enfoncer plus profondément dans la forêt. Elle n'avait jamais osé s'éloigner des chemins avant, et elle se rendait compte au fur et à mesure que ses yeux avalaient tout ce qu'elle voyait avidement, comme pour remplacer les repas qu'elle n'avait pas pris, qu'elle n'avait donc jamais vraiment "visité" de forêt. La forêt profonde n'avait rien à voir avec les sentiers dégagés. Par endroit, elle n'était plus capable de distinguer le ciel...

    Elle trouva un endroit où elle était persuadée d'être capable d'apercevoir le soleil décliner lentement, et elle fut soulagée de constater qu'elle ne s'était pas trompée dans son choix en voyant le ciel jusqu'alors diurne se couvrir progressivement d'un voile orangé, dérivant jusque le pourpre en passant par nombre de nuances d'ocre. Elle n'en profita pas réellement, occupée à représenter l'entrée à la vie nocturne avant que le ciel ne s'éclaircisse complètement.

    Et puis elle se rendit compte qu'en forêt profonde, elle n'allait pas tarder à ne plus rien voir. Certes, le ciel avait été assez dégagé pour lui permettre de voir le crépuscule arriver, mais alors que le ciel de plus en plus foncé engloutissait les moindres rais de lumière, les cîmes des arbres semblaient vouloir se rapprocher et fermer hermétiquement la forêt sous un dôme de troncs et de feuilles. Emiko n'avait pas emporté de lampe, de nourriture, et pas même de carte, et elle s'aperçut que même en plein jour, elle n'était pas certaine de savoir retrouver son chemin. Elle décida calmement d'attendre l'aube. Elle pourrait dormir au sommet d'un arbre, ou bien ici, à même le sol, après tout... De multiples variétés de feuilles jonchaient ce dernier, il ne pouvait pas être si inconfortable. Le manteau d'Andrew comme couverture, elle sauterait un repas. Sa nuit ne serait peut-être pas des plus agréables, loin du confort humain de sa maison, même à Forks, mais elle n'en mourrait pas... Sauf qu'elle n'avait pas sommeil. Elle décida qu'elle dormirait plus tard, et marcha donc encore, se perdant un peu plus dans cette forêt qu'elle ne connaissait pas.

    Elle finit par en avoir assez de marcher. Elle n'était pas particulièrement fatiguée au sens qu'elle n'avait pas envie de dormir, plus parce qu'elle n'avait pas mangé depuis longtemps. Elle s'assit dos à un tronc, et décida qu'elle attendrait d'avoir sommeil avant de sombrer dans un sommeil plus ou moins réparateur, du moins autant qu'il pouvait l'être en pleine forêt. Le ciel était d'un noir d'encre à présent, et elle contempla les étoiles, regrettant l'obscurité : elle ne pouvait pas dessiner... Même si, dans cette logique, elle ne pourrait jamais sans tricher avec une lampe, puisque les étoiles n'apparaissaient que dans le noir. Elle ferma la veste d'Andrew et finit par tomber de sommeil, enveloppée dans une odeur qui n'était pas la sienne, mais qui la protègerait des vampires chassant éventuels.
Revenir en haut Aller en bas
avatar

♠ Hey , I am Invité
Invité




MessageSujet: Re: through the old forest, the wolf keep yelling [Emiko Elseway]   Mar 31 Aoû - 11:39

Continuant son inexorable retour vers le monde civilisé, le loup continuait de parcourir avec vélocité cette forêt qui n'était plus d'aucun secret pour lui. Même si le trajet pour rejoindre son objectif en était quelque peu modifié de part son aspect qui n'était plus celui de la bête agile mais de l'humain fragile. Enfin fragile, question de mot dirons nous. Toujours est il qu'une étrange atmosphère planait alors dans les bosquets immaculés censés être protéger des attaques de la société. effrayant un couple de lapins qui sortaient timidement de leurs terriers pour une quelconque à faire à la tombé de la nuit. L'ainé Weaver bifurqua soudain attiré par une odeur qui ne lui était que trop familière même si cette dernière semblait être aussi faible qu'un oisillon tout juste sortie de l'œuf.

Il fit un bon afin de passer le tronc d'un vieil arbre mort qui avait finit sa vie à l'horizontal de ses paires, prit appuis sur une souche chargée par le passage des ages puis s'immobilisa. Les yeux clos il inspira alors toute l'essence de la forêt via ses narines qui gardait malgré leurs formes une sensibilité hors norme qui serai suffisante pour lui permettre de trouver l'origine de cette odeur qui agressait ses sinus. Comment se faisait il que les effluves vampiriques se manifestent si près de sa cache de fortune ? L'avait on suivit .... Cela lui semblait pourtant invraisemblable lorsqu'il repensait à tous les efforts qu'il avait déployé pour gardé sa position secrète même du plus insignifiant des promeneurs. Il escalada un tas de bois mort en prenant garde aux endroits pourris qui n'aurai pas supporté son poids.

Une dizaine de minute durant il pista cette odeur qu'il haïssait depuis tant d'année, chaque pas le rapprochant de la potentiel source, mais les effluves restèrent discrètement ... Comme effacées ... Comme si l'on avait photocopié une dizaine de fois la même feuille et qu'on lui présentait une copie méconnaissable. La curiosité du jeune loup attisé il redoubla d'effort pour atteindre son nouvel objectif. D'une main il attrapa une haute branche et dans une pirouette inhumaine il se projeta dans les hauteurs afin d'obtenir une vue dégagée des lieux. Quelques sauts et le voici maintenant à quelque mètres de ce qui semble être la source de son tourment nocturne. Une jeune fille endormie dans une veste un peu trop ample pour elle. Il renifla alors une dernière fois et constata non sans satisfaction que l'odeur émanait de la lycéenne qui semblait dormir quelque mètre plus bas.

En une pirouette il fendit l'air et se réceptionna avec grâce sur le sol. Il s'approcha lentement les yeux fixés sur sa proie et les sourcilles froncés à un tel point qu'il semblait se rejoindre quand soudain ses sens lui apportèrent un message troubla qui décrispa ses muscles... L'odeur ne venait que de la veste.

*Ce n'est qu'une humaine avec une veste qui pue le sangsue...*

Damned, I wasn't excepting that kind of thing. Les choses sont parfois bien trop étranges ...

Dit il en s'éloigna doucement des lieux. Il posa une main sur un arbre et se figea un instant... Il retourna doucement sa tête et plongea son regard profond vers l'égarée au beau milieux des fourrées.

*She's not sleeping*
Revenir en haut Aller en bas
avatar

♠ Hey , I am Invité
Invité




MessageSujet: Re: through the old forest, the wolf keep yelling [Emiko Elseway]   Mar 31 Aoû - 12:15

    Dans son rêve, Emiko se trouvait à Seattle, dans la ruelle où Andrew l'avait mordue pour la première fois. Sauf qu'elle n'était pas accompagné de son protecteur immortel, elle était seul. Un vent léger mais glacé la fit frissonner. Elle se sentait piégée dans cette ruelle, et pas un instant elle ne songea à en sortir. Logique onirique... Puis elle entendit des pas. Andrew ? Elle espérait... Elle se redressa soudain, n'ayant plus froid, puis se sentit encore plus glacée qu'avant en voyant avancer vers elle deux paires d'yeux rouges qui n'appartenaient pas à Andrew. Elle se colla contre le mur, n'ayant qu'un seul souhait, celui de disparaître dans les entrailles les plus profondes possible de la Terre, mais son prédateur continuait de s'avancer. Elle voyait sa vie défiler devant ses yeux alors que le vampire avançait lentement, puis elle entendit un étrange bruit.

    *...*

    Ses sens, en plus de l'avertir que sa mort n'allait pas avoir lieu tout de suite puisqu'elle était en train de rêver, ou plutôt de cauchemarder silencieusement, l'avertirent en plus que ce bruit n'appartenait pas à son petit monde onirique. Une branche venait de craquer, et elle se réveilla. Elle ne vit pour commencer que des arbres, et pour finir que des arbres, et se décida à se rendormir, se traitant intérieurement de peureuse, puis elle se glaça lorsqu'un deuxième craquement, plus proche, survint. Les bruits étaient très discrets, mais Emi avait mis tous ses sens en alerte. Elle réussit à se convaincre cependant qu'il valait mieux pour elle qu'elle se rendorme, et ferma à nouveau les yeux.

    Un bruit sourd qu'elle identifia comme celui s'approchant d'une réception d'un saut se fit entendre près d'elle. Elle ne se demanda que très brièvement comment quelqu'un avait pu se réceptionner en pleine forêt et d'où il avait bien pu se lancer, et chose surprenante, elle réussit à se retenir de sursauter, gardant les yeux fermés. Elle sentait néanmoins la personne s'approcher, et lorsqu'elle prit conscience que ses yeux étaient cachés par ses cheveux, elle se résolut à les ouvrir. Des yeux la fixaient, son premier réflexe fut d'en analyser la couleur, or ceux-ci étaient bruns, ce n'était donc pas un vampire. Malgré cela, elle ne fut pas rassurée, car la paire d'yeux semblaient la transpercer du regard, la fusiller de toute leur volonté. Elle ne broncha pas et continua son analyse en régulant sa respiration sur "calme".

    De taille moyenne mais évidemment plus grand qu'elle, il fallait s'y attendre, comme toujours, il arborait un air assassin presque maladif, tandis que son visage était encadré par une... Crinière d'une couleur qu'elle pensait tirer vers le roux. Dans le noir, il lui était difficile de se faire une idée précise des choses, surtout cachée derrière un rideau capillaire. Il portait une veste en jean qu'elle considéra comme euphémiquement usée, qui recouvrait partiellement un t-shirt dont elle n'arrivait pas à lire l'inscription. Certainement un groupe de musique, ou quelque chose de ce goût-là. Elle n'arrivait pas à en voir plus, et encore moins à deviner ses intentions. Le temps sembla se figer, puis elle le vit se retourner et partir. Elle releva lentement la tête, dévoilant ses yeux presque apeurés, dans la mesure où elle ne l'était jamais.

    Elle le regarda partir, la tête emplie de questions. Elle ignorait ses intentions, la teneur de sa visite ici, son nom, son origine, et la raison qui l'avait poussé à sauter de branche en branche. D'ailleurs... Comment pouvait-on jouer au Tarzan aussi facilement ? Elle n'avait rien vu, mais le bruit de l'atterrissage, car le son tenait plus d'un atterrissage que d'une chute de laquelle on se relève péniblement, maîtrisé qui avait suivi les bruits causés par les branches soumises à une traction, une pression ou tout simplement à un effort inhabituel l'avaient persuadée que c'était... Inhumain. Elle le vit se crisper, la main posée sur arbre, comme s'il réfléchissait. Comme dans un film, elle le vit se retourner lentement, et elle sentit son regard la passer aux rayons x. Elle écarquilla ses yeux bridés, et comme toujours depuis deux ans maintenant lorsqu'elle était dans une situation qu'elle ne comprenait pas, porta une main à son cou et dessina de ses doigts les contours de la demi-lune que lui avait laissée Andrew en souvenir. Elle avait mille et une questions à poser à cet inconnu aux allures agressives qui devait porter un secret, le regard brun et profond qui la glaçait la rendit tentée de se taire, mais elle ne put lutter contre sa véritable nature plus longtemps, aussi prit-elle la parole, apeurée certes mais intriguée, et irrémédiablement trop curieuse.

    Qu'êtes-vous ?

    La question était mûrement réfléchie et sélectionnée avec attention. En effet, on pouvait comprendre un "Qui êtes-vous ?" angoissé, mais le "Vous êtes quoi ?" caché derrière se révélait bien assez.
Revenir en haut Aller en bas
avatar

♠ Hey , I am Invité
Invité




MessageSujet: Re: through the old forest, the wolf keep yelling [Emiko Elseway]   Mer 1 Sep - 10:12

La question de la jeune fille le prit au dépourvut... Pire il éclata alors d'un rire qui n'avait pu sortir de sa gorge depuis bien des années... Surement bien avant que ses parents et sa petite sœur ne quitte ce monde. Pour le loup-garou se trouver devant une personne qui possédait une veste ayant appartenu à un vampire et ne pas connaitre leurs existences était tout simplement assez absurde. Il se calma rapidement en ce rappelant que ce genre de situation ne devait rien avoir d'agréable. Il fit quelque pas vers son interlocutrice et la jaugea de nouveau. Hmmm la pauvre est apeurée autant détendre un peu l'atmosphère... Quoique les temps ne se prêtent pas vraiment à cela. Il se retourna et réfléchit un moment comment et surtout par où commencer. Ses pensées se heurtèrent un long moment puis il se décida de faire comme il l'avait toujours fait ... C'est à dire sur le tas, car l'organisation n'avait jamais vraiment été son fort. Il s'étira donc les bras en les tendant ver les hauts tout en ayant les deux mains liées puis se retourna et éleva enfin la voix.

"Well well .... Par ou devrai je commencer ... Tu dois comprendre que c'est pour moi fort étonnant de me trouver devant une humaine qui semble déjà avoir affaire avec l'un d'entre me demander à moi ce que je suis. Cette veste que tu porte, je sais qu'elle n'est pas à toi... Ho non son odeur est bien trop différente d'une simple humaine. Elle m'est beaucoup trop pénible à supporter même si cette dernière semble dater. Tu connais donc au mois un suceur de sang mais tu n'as jamais entendu parler de nous ... My god ..."


Tendis qu'il parlait il se posa sur un souche non loin de l'arbre sur lequel la petite s'était appuyée. il laissa pendre ses bras entre ses jambe sans quitter des yeux celle qui s'était perdue aux hasard des chemins semblait il. Il inspirait profondément s'emplit de l'odeur de la forêt une nouvelle fois non sans grimacer lorsque l'odeur de la veste lui parvint puis repris.

"Je pense que je ne t'apprend rien en te disant que les vampires ... En plus d'exister ne peuvent vivre sans ce qu'ils appellent leurs "nourriture". Nourriture qui se trouve être par le plus grand des hasard le sang frai des mortels tel que toi... Ce qui m'amène donc à ta question ... Que suis je ... On se croira dans un mauvais jeux télé... Donc je suis un de ceux qui essayent tant bien que mal de protéger ta race contre les sangsue. Je suis Nashoba, et je ne suis pas ton ennemis. J'ai juste été attiré ici pour ta veste mais apparemment je ne trouverai aucun ennemis à moins de m'enfoncer dans les méandre de la civilisation capitaliste au milieu de tous ces consommateur je devrai bien en trouver quelques un à me mettre sous la dent...

Et toi ... Qui es tu ? Et surtout que fais tu dans un coins aussi reculé de la forêt de Forks ?"


Sa réponse lui convenait... Après tout il ne pouvait pas vraiment lui dire directement qu'il était un lycanthrope et que sa seule et unique activité consista à occire le plus grand nombre de vampire possible afin d'assouvir sa soif de vengeance et son désire de protéger ceux qui on encore la chance d'avoir une famille complète ... En parlant de famille ... Cette brève pensée lui rappela qu'il devrai garder un œil sur Talaa à l'occasion. Après tout s'ils étaient du même sang elle aurai également le talent de se fourrer dans les pires situations tout comme lui et de n'en ressortir qu'avec difficulté. Perdue dans ses pensées, les yeux du loup se perdirent dans le vide un bref instant.
Revenir en haut Aller en bas


♠ Hey , I am Contenu sponsorisé





MessageSujet: Re: through the old forest, the wolf keep yelling [Emiko Elseway]   

Revenir en haut Aller en bas
 

through the old forest, the wolf keep yelling [Emiko Elseway]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 

 Sujets similaires

-
» Team Aura (pv : Red Wolf )
» Rp avec Thunder Wolf ?
» Bienvenue aux Galeries Red Wolf
» [Partenariat] Forgotten Forest [manque 1 avis]
» Tequila Tequila ! [Téquila Wolf, Rang A, Chasseurs de Primes, Un plan mafieux, réservée]
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Twilight--Story :: Forks et ses alentours :: La forêt-
Sauter vers: