Twilight--Story


 
AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
L'équipe de Twilight--Story a le plaisir d'annoncer le nouveau départ du forum ainsi que sa réouverture officielle ! N'hésitez plus a nous rejoindre, bonne ambiance assurée !
IMPORTANT : Nous recherchons de nombreux Cullens actifs pour l'intrigue. Attention bon niveau de Rp demandé !
De nombreux posts vacants ont été libérés dont des Cullen !
Nous recherchons des Loups-Garou de la Push & Nomades, Pensez- y !
L'aide au RPG est là pour vous aider, profitez en ! vos professeurs ne mordent pas..enfin presque pas Razz

Partagez | 
 

 Eclats de peinture au bord de l'eau [Andréa S.]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3  Suivant
AuteurMessage
avatar

♠ Hey , I am Invité
Invité




MessageSujet: Re: Eclats de peinture au bord de l'eau [Andréa S.]   Lun 30 Aoû - 20:12

Je retins un éclat de rire lorsque le ventre de Emiko se manifesta.
- Vous êtes dix dans la famille. Ca fait donc une personne par personne, tous les deux jours, soit 3 personnes environ par semaine par personne, soit 30 meurtres par semaine. Euh... Mon père va être bien occupé, quand ta famille rentrera.
Son père s'occupe des meurtres ? Ca promettait d'être interressant !
-Il travaille dans quoi ton père ? Parce que, tu sais, je pense qu'il doit y avoir... une trentaine de vampires qui se baladent dans Forks en ce moment-même. Et pourtant, nous ne laissons pas beaucoup de traces. Ou alors, il faut savoir où et quoi chercher ! Et par quoi, je ne parle pas forcément d'un corps. Nous n'en laissons pas souvent derrière nous... Nous les faisons... disparaîtres.
Je fis une grimace. Ca sonnait bizarrement, dit comme ça.
- Et nous choisissons souvent des personnes âgées et sans famille. Comme ça, peut de gens s'inquiètent de leur disparition... Bon, c'est vrai que dit comme ça, ça peut sembler bizarre. Mais nous n'aimons pas faire souffrir les gens. En tout cas, dans notre famille.
Revenir en haut Aller en bas
avatar

♠ Hey , I am Invité
Invité




MessageSujet: Re: Eclats de peinture au bord de l'eau [Andréa S.]   Lun 30 Aoû - 20:32

    --Il travaille dans quoi ton père ? Parce que, tu sais, je pense qu'il doit y avoir... une trentaine de vampires qui se baladent dans Forks en ce moment-même. Et pourtant, nous ne laissons pas beaucoup de traces. Ou alors, il faut savoir où et quoi chercher ! Et par quoi, je ne parle pas forcément d'un corps. Nous n'en laissons pas souvent derrière nous... Nous les faisons... disparaîtres.

    - Mon père est policier. Il n'arrêtait pas de se plaindre des meurtres etranges, a Seattle. Je suppose qu'il doit y avoir plus de vampires la-bas.

    -- Et nous choisissons souvent des personnes âgées et sans famille. Comme ça, peut de gens s'inquiètent de leur disparition... Bon, c'est vrai que dit comme ça, ça peut sembler bizarre. Mais nous n'aimons pas faire souffrir les gens. En tout cas, dans notre famille.

    des personnes agees.. Cela me paraissait comme manger du jambon périmé. Mais peut-être que le sang gardait le même goût... Mais, et le cholestérol ?, songeai-je en souriant. Mais quand même... L'idée de tuer des humains innocents pour de nourrir me dérangeait un peu. A une exception près, moi. Ca ne m'aurait pas gênée de finir dévorée par un vampire, mais je supposais que les gens comme moi ne devaient pas être nombreux... Mon ventre me supplia une nouvelle fois lorsque je repensai au jambon périmé. Beurk... Qu'y avait-il de bon a la maison ? Rien du tout... Tant pis, je preparerai a manger a mes parents en priant pour que l'odeur suffise a nourrir mon pauvre estomac. Je faisais ça souvent, ça marchait parfois... Et tant pis de ce que pensaient mes médecins.

    - Et, euh... C'est... Bon, les personnes âgées ?
Revenir en haut Aller en bas
avatar

♠ Hey , I am Invité
Invité




MessageSujet: Re: Eclats de peinture au bord de l'eau [Andréa S.]   Lun 30 Aoû - 20:42

- Mon père est policier. Il n'arrêtait pas de se plaindre des meurtres etranges, a Seattle. Je suppose qu'il doit y avoir plus de vampires la-bas.
Je retins un rire lorsque l'estomac d'Emi gronda encore une fois.
- Ah ! Seattle ! C'est un passage de vampires, là-bas ! Il doit y en avoir trois fois plus qu'à Forks et tous les soirs, c'est des nouveaux !ajoutai-je en riant.
Tout d'un coup, je me rendis compte qu'Emi était vraiment mince... A la limite de la maigreur...
- Et, euh... C'est... Bon, les personnes âgées ?
Cette fois, je ris de bon coeur.
- Ce n'est pas le goût qui est important. Enfin, pour moi en tout cas. Je bois du sang parce que j'y suis obligée, sinon je meurs. C'est comme si tu arrêtais complètement de manger. Ou comme si tu mangeais encore moins que ce que tu manges maintenant. Tu ne tiendrais pas longtemps et tu finirais par mourir. Pour nous, c'est pareil. Et comme je voulais réduire le nombre de victimes à mon actif, je me suis mise au régime "végétarien" comme je te l'ai expliqué.
Puis, je tournais mon regard dans celui d'Emi.
- Tu as toujours été aussi maigre ou tu as commenceé à perdre du poids lorsque Andrew est parti ?
C'est dur comme question. Mais après tout, j'avais le droit de savoir.
Revenir en haut Aller en bas
avatar

♠ Hey , I am Invité
Invité




MessageSujet: Re: Eclats de peinture au bord de l'eau [Andréa S.]   Lun 30 Aoû - 20:57

    J'avais réussi a la faire rire encore une fois. C'était voulu, mais je me demandai si elle trouvait les réactions humaines dans leur ensemble egalement drôles.

    - Ah ! Seattle ! C'est un passage de vampires, là-bas ! Il doit y en avoir trois fois plus qu'à Forks et tous les soirs, c'est des nouveaux !

    Seattle, c'était la que j'avais rencontré le père d'Andrea. Je me rendis alors compte que j'aurais très bien pu tomber sur un incivilisé. Je classais les vampires par type : les vegetariens et les carnivores. Parmi cette dernière famille, les civilisés et les incivilisés. Ces derniers massacraient purement et simplement les humains sans se poser de questions. La famille d'Andrea de situait dans la première catégorie. Quant aux vegetaiens... Je ne les connaissais pas assez.

    - Ce n'est pas le goût qui est important. Enfin, pour moi en tout cas. Je bois du sang parce que j'y suis obligée, sinon je meurs. C'est comme si tu arrêtais complètement de manger. Ou comme si tu mangeais encore moins que ce que tu manges maintenant. Tu ne tiendrais pas longtemps et tu finirais par mourir. Pour nous, c'est pareil. Et comme je voulais réduire le nombre de victimes à mon actif, je me suis mise au régime "végétarien" comme je te l'ai expliqué.

    J'avais pensé que même les vampires tenaient a apprécier leurs repas. Mais peut être de lassait-on de ça, au bout de quelques siècles, ou peut-être était-ce Andrea ou ses amis végétariens. Elle me sortit de mes réflexions. Son regard plongé dans le mien avait quelque chose de sérieux.

    - Tu as toujours été aussi maigre ou tu as commenceé à perdre du poids lorsque Andrew est parti ?

    - J'ai toujours détesté manger. J'ai toujours été maigre. Je m'en suis toujours fiché. J'ai eu plein de problèmes de santé. Je ne compte pas maigrir, j'eprouve juste un désintérêt total pour la nourriture. Je dois me nourrir aussi souvent que toi... Quand Andrew est arrivé, je me suis forcée a manger "normalement". Et quand il est parti, j'ai relâché tous mes efforts. Je mange certainement moins qu'avant. Je crois que j'ai mangé une tranche de pain hier matin. Ou peut-être était-ce le jour d'avant. Je ne sais plus trop. J'ai d'ailleurs rendez-vous chez un médecin sous peu, apparemment il y a plein de carences chez moi... Mais j'ai l'habitude... Je ne vois pas l'intérêt de manger. Comment peut-on y prendre plaisir ? J'ai juste pris l'habitude d'avoir faim, c'est tout. C'est pour ça que je ne suis pas une bonne sportive, ajoutai-je en souriant


Revenir en haut Aller en bas
avatar

♠ Hey , I am Invité
Invité




MessageSujet: Re: Eclats de peinture au bord de l'eau [Andréa S.]   Mar 31 Aoû - 9:53

- J'ai toujours détesté manger. J'ai toujours été maigre. Je m'en suis toujours fiché. J'ai eu plein de problèmes de santé. Je ne compte pas maigrir, j'eprouve juste un désintérêt total pour la nourriture. Je dois me nourrir aussi souvent que toi... Quand Andrew est arrivé, je me suis forcée a manger "normalement". Et quand il est parti, j'ai relâché tous mes efforts. Je mange certainement moins qu'avant. Je crois que j'ai mangé une tranche de pain hier matin. Ou peut-être était-ce le jour d'avant. Je ne sais plus trop. J'ai d'ailleurs rendez-vous chez un médecin sous peu, apparemment il y a plein de carences chez moi... Mais j'ai l'habitude... Je ne vois pas l'intérêt de manger. Comment peut-on y prendre plaisir ? J'ai juste pris l'habitude d'avoir faim, c'est tout. C'est pour ça que je ne suis pas une bonne sportive
Sa reflexion me paraissait censée. Après tout, la nouriturre est plus un besoin qu'un passe-temps. Si on a pas faim, on ne mange pas. Si on a pas envie de manger, on ne mange pas ! Ca doit être pour cela que les humains sont si différents. Il y a des gros, des maigres, des minces etc... Emiko semblait faire partie de la catégorie des minces qui ne voit pas l'utilité de manger.
-Je comprends ton point de vue.lui dis-je simplement.
Après tout, certains vampires se laissaient mourir car ils ne voulaient pas être des tueurs. Ca me semblait logique que certains humains fassent pareils.
Je m'appuyai contre le tronc d'arbre et levai les yeux. Le premier rayon de soleil vint carresser ma peau et la fit scintillée. J'aimai le soleil mais je ne pouvai pas m'y exposer lorsque des humains étaient dans le coin. Ca faisait du bien qu'Emi soit au courant pour notre secret. Comme cela, je n'avais pas besoin de me cacher !
Revenir en haut Aller en bas
avatar

♠ Hey , I am Invité
Invité




MessageSujet: Re: Eclats de peinture au bord de l'eau [Andréa S.]   Mar 31 Aoû - 10:35

    - Je comprends ton point de vue.

    Sa peau scintilla lorsqu'elle leva les yeux vers le soleil, qui irradiait le lac de ses premiers rayons. Je savais que les vampires brillaient au soleil, mais je ne l'avais encore jamais vu. J'observai les milliers de petits diamants briller et révéler chacun leurs reflets sur la peau d'Andréa. Puis je réalisai : du soleil à Forks ? Ca alors...
    Mon ventre recommença à gronder, et je soupirai. Peut-être devais-je vraiment manger quelque chose, cette fois. Mais ici, il n'y avait rien, à part... De l'herbe. J'en avais déjà mangé, mais... Non. Ah, si la science inventait un jour des pilules nutritives... !

    J'observai Andréa. Elle semblait profiter de chaque seconde de soleil. Après tout, elle n'avait pas le droit de le faire en temps normal. Cela me semblait étrange d'avoir des interdits aussi vitaux. Le soleil... Je ne pourrais pas vivre sans soleil !
    Le soleil était à présent complètement levé. Je me réarmai de mon crayon et commençai à dessiner en silence. Je ne savais plus trop quoi dire, et visiblement, elle non plus, et d'autre part, je n'avais pas complètement digéré toutes les informations dont je m'étais nourrie aujourd'hui. Je préparai mon aquarelle. Je m'appliquai à représentai chaque reflet sur l'eau, et m'essayai même à représenter les très légèrement perceptibles mouvements de la surface de l'eau causés par le vent. Les légères ondes étaient si difficile à représenter... Je m'interrompis un instant, regrettant de ne pas avoir pris mon appareil photo. Je me promis d'investir dans un bon matériel un jour prochain. C'était beau aussi, en photo... Le paysage était apaisant, et majestueux à la fois. Du soleil à Forks... C'était quelque chose qui ne se reproduirait pas de sitôt !
Revenir en haut Aller en bas
avatar

♠ Hey , I am Invité
Invité




MessageSujet: Re: Eclats de peinture au bord de l'eau [Andréa S.]   Mar 31 Aoû - 10:54

Le silence s'était installé entre ma presque-soeur et moi. Je profitai du soleil pendant qu'elle dessinait.
Je me penchai imperceptiblement au dessus de son épaule et je regardai le lac naître sous ses doigts de fée. Elle reproduisait touts les petits reflets de l'eau, touts les légers changements qui se produisaient avec le vent.
Emiko est vraiment une artiste née. Elle dessine comme une déesse. Je ne voulai pas la déconcentrée alors je ne parlai plus. Elle était totalement absorbée par son dessin, par le lac et par le soleil qui, pour une fois, était avec nous.
Ce soleil qui donnait au lac des reflets tellement beau qu'Emi tentait de les reproduire. Et elle s'en sortait vraiment bien ! Si, un jour, elle se faisait transformer, elle deviendrait une artiste hors du commun. Vraiment exeptionnelle.
Je comprenais de plus en plus Andrew. Cette fille était absolument unique. Pourtant, il a refusé de la transformer. Cela m'intriguait. Quand je reverrai mon père, je lui poserai la question.
Emiko avait presque fini son aquarelle. J'avais l'impression qu'on avait pris une photo et qu'on l'avait transposée sur une feuille.
-C'est magnifique.chuchotai-je.
Emiko se tourna vers moi et me fit un superbe sourire.
-Où as-tu appris à peindre comme ça ? C'est juste... magnifique, extraordinaire !
Revenir en haut Aller en bas
avatar

♠ Hey , I am Invité
Invité




MessageSujet: Re: Eclats de peinture au bord de l'eau [Andréa S.]   Mar 31 Aoû - 11:42

    J'avais fini mon dessin. J'avais presque angoissé à l'idée de ne pas pouvoir le terminer, mais j'étais à présent soulagée. Je le regardai d'un oeil critique et trouvai des détails qui ne me plurent pas. N'ayant pas le courage de recommencer, je laissai la peinture telle qu'elle était. Je fus sortie de mes rêveries par Andréa.

    - C'est magnifique... chuchota-t-elle.

    Je ne pus m'empêcher de sourire. J'avais entendu nombre de compliments différents, de critiques, d'analyses de personnes qui n'y comprenaient rien, des compliments qui, en se voulant originaux, se perdaient dans une confusion de superlatifs, alors cette simple constatation de la part d'Andréa me faisait sourire.

    - Où as-tu appris à peindre comme ça ? C'est juste... magnifique, extraordinaire !

    - Nulle part, dis-je en souriant. c'est une habitude. Cela fait longtemps que je m'entraîne. Dans ma famille, on n'est pas trop intéressé par les arts, graphiques, musicaux ou autres, je suis un peu une exception. Mais dessiner me plait, c'est une des rares choses qui m'empêche de penser à plusieurs choses trop différentes en même temps. J'ai plein de matériel à la maison, mais pour voyager, ce n'est pas bien pratique. Je dessine ou je peins quand je suis heureuse, quand je suis triste, quand je suis angoissée, quand j'ai peur... Mais ces humeurs ne se voient pas sur les dessins représentatifs, puisqu'ils sont représentatifs... Seulement sur mes dessins sans modèles. Enfin... Je me comprends. J'ai essayé d'adapter certains croquis sur ordinateur, mais je suis bien plus mauvaise ! terminai-je en riant.

    Je me tus. Je devais l'agacer, je m'étais laissée emporter dans mes explications... Je m'arrêtai juste avant de rentrer dans les détails techniques. Je pris conscience que malgré son air presque émerveillé, elle avait l'air soucieuse.

    - Quelque chose te perturbe ?
Revenir en haut Aller en bas
avatar

♠ Hey , I am Invité
Invité




MessageSujet: Re: Eclats de peinture au bord de l'eau [Andréa S.]   Mar 31 Aoû - 12:09

- Nulle part. C'est une habitude. Cela fait longtemps que je m'entraîne. Dans ma famille, on n'est pas trop intéressé par les arts, graphiques, musicaux ou autres, je suis un peu une exception. Mais dessiner me plait, c'est une des rares choses qui m'empêche de penser à plusieurs choses trop différentes en même temps. J'ai plein de matériel à la maison, mais pour voyager, ce n'est pas bien pratique. Je dessine ou je peins quand je suis heureuse, quand je suis triste, quand je suis angoissée, quand j'ai peur... Mais ces humeurs ne se voient pas sur les dessins représentatifs, puisqu'ils sont représentatifs... Seulement sur mes dessins sans modèles. Enfin... Je me comprends. J'ai essayé d'adapter certains croquis sur ordinateur, mais je suis bien plus mauvaise !
Je me posai beaucoup de question sur cette fille. Elle était extraordinaire ! Pourquoi mon père avait-il refreiné son désire de la transformer ?
- Quelque chose te perturbe ?
Emiko semblait lire dans mes pensées !
-En fait, oui... Mais... Je me questionne beaucoup... Je me demande pourquoi est-ce que mon père t'a choisit, toi et pas une autre. Et aussi pourquoi il s'est refusé le droit de te transformer... Car je sais qu'il en mourrait d'envie. Il t'aurai eu à ses côtés pour l'éternité ou presque ! Il aurait été encore plus heureux que maintenant ! Alors pourquoi ne l'a-t-il pas fait ?
Je me posai des questions à voix haute. Je ne me rendai pas vraiment compte que Emi pourrait mal le prendre. Mais ce ne fut pas le cas.
Elle sembla se plonger dans ses pensées et analyser la question.
-Peut-être avez-vous un autre lien. Peut-être que tu sers dans un des plans incompréhensibles des Volturi. Je sais que c'est très peu probable, mais je me dis que de plus en plus de choses sont possibles...
Je ne savais même pas si il y avait d'autres possibilités mais je cherchai encore...
Revenir en haut Aller en bas
avatar

♠ Hey , I am Invité
Invité




MessageSujet: Re: Eclats de peinture au bord de l'eau [Andréa S.]   Mar 31 Aoû - 12:27

    - En fait, oui... Mais... Je me questionne beaucoup... Je me demande pourquoi est-ce que mon père t'a choisit, toi et pas une autre. Et aussi pourquoi il s'est refusé le droit de te transformer... Car je sais qu'il en mourrait d'envie. Il t'aurai eu à ses côtés pour l'éternité ou presque ! Il aurait été encore plus heureux que maintenant ! Alors pourquoi ne l'a-t-il pas fait ?

    Je savais qu'Andrew comme moi étions devenus comme dépendants à ces moments privilégiés, surtout moi, peut-être. J'avais réussi à me convaincre que j'aimais ça, et à présent, je savais que oui, j'aimais plus que bien d'autres choses sentir mon sang, ma vie, partir de mes veines, sentir la douleur du venin arriver, savoir qu'il est possible de ne pas en survivre, mais avoir confiance en la personne, et le soulagement quand tout est terminé, couplé à l'envie de recommencer... Je pensais comme une droguée. Mais j'ignorais pourquoi il ne m'avait pas transformée. Nous n'en avions jamais parlé.

    - Peut-être avez-vous un autre lien. Peut-être que tu sers dans un des plans incompréhensibles des Volturi. Je sais que c'est très peu probable, mais je me dis que de plus en plus de choses sont possibles...

    Je doutais de cette optique. A moins que les Volturi n'en veuillent personnellement à Andrew au point de vouloir anéantir sa famille, il me semblait impossible qu'ils ait su que j'existais, qu'ils m'aient choisi moi et pas une autre, et qu'ils aient organisé une quelconque rencontre.

    - Je n'ai aucune idée des réponses à la majeure partie de tes questions... Il n'a jamais abordé le sujet de la transformation avec moi. Quant aux Volturi... J'en doute très fortement. Mais après tout, je les connais certainement moins que toi.

Revenir en haut Aller en bas
avatar

♠ Hey , I am Invité
Invité




MessageSujet: Re: Eclats de peinture au bord de l'eau [Andréa S.]   Mar 31 Aoû - 12:40

- Je n'ai aucune idée des réponses à la majeure partie de tes questions... Il n'a jamais abordé le sujet de la transformation avec moi. Quant aux Volturi... J'en doute très fortement. Mais après tout, je les connais certainement moins que toi.
J'éclatai d'un rire sans joie.
-On ne peut pas connaître les Volturi à moins de faire partie de leur groupe de fous furieux sanguinaires ! Les Volturi aiment le pouvoir. Ma famille est l'une des plus grandes familles de vampires qu'il existe sur terre. Peut-être les Volturi en sont jaloux ! Ils ont bien essayé de détruire les Cullens, mais ils n'ont pas réussi ! Surtout parce qu'ils sont tellement proches les uns des autres que leurs liens sont totalement inséparables. Dans ma famille, nous sommes proches aussi. Mais peut-être pas au point de résister à leurs pouvoirs réunis. Les Volturi ont le meilleur traqueur du monde, ils ont une personne qui brise les liens d'amour et d'amitié pour y mettre de la haine et de la rancoeur. Nous n'avons pas d'idée pour contrer ces pouvoirs. Et ils pourraient très bien nous réduire en état de cendres si ils le décident...
Je repris ma respiration. Je devai me calmer, absolument. Car si je cédai à la panique, ça serai encore plus facile pour eux.
-Mais nous n'avons rien fait qui nécéssite leur déplacement. Du moins, je l'espère...
Revenir en haut Aller en bas
avatar

♠ Hey , I am Invité
Invité




MessageSujet: Re: Eclats de peinture au bord de l'eau [Andréa S.]   Mar 31 Aoû - 13:13

    - On ne peut pas connaître les Volturi à moins de faire partie de leur groupe de fous furieux sanguinaires ! Les Volturi aiment le pouvoir. Ma famille est l'une des plus grandes familles de vampires qu'il existe sur terre. Peut-être les Volturi en sont jaloux ! Ils ont bien essayé de détruire les Cullens, mais ils n'ont pas réussi ! Surtout parce qu'ils sont tellement proches les uns des autres que leurs liens sont totalement inséparables. Dans ma famille, nous sommes proches aussi. Mais peut-être pas au point de résister à leurs pouvoirs réunis. Les Volturi ont le meilleur traqueur du monde, ils ont une personne qui brise les liens d'amour et d'amitié pour y mettre de la haine et de la rancoeur. Nous n'avons pas d'idée pour contrer ces pouvoirs. Et ils pourraient très bien nous réduire en état de cendres si ils le décident... Mais nous n'avons rien fait qui nécéssite leur déplacement. Du moins, je l'espère... reprit-elle après une courte pause.

    L'attrait pour le pouvoir était quelque chose de typiquement humain, aussi avais-je du mal à me représenter l'ampleur que ce trait de caractère bien répandu pouvait avoir sur un vampire. Les Cullen ? Qui étaient les Cullen ? Une des plus grandes familles de vampires existant à ce jour... Donc les vampires étaient en règle générale des êtres solitaires. Des pouvoirs ? Un traqueur ? J'imaginai avec quelle facilité un vampire pouvait traquer un humain, alors le meilleur traqueur au monde... Un claquement de doigt et il se retrouvait à côté de sa proie, et... Quant aux pouvoirs... j'ignorai jusque là l'existence de dons. Détruire les liens positifs pour les substituer à leur équivalent négatif, voilà qui était... Fort utile. Les dons étaient-ils tous psychologiques ? Ou certains étaient-ils moins abstraits ?
    Andréa espérait n'avoir rien fait de négatif vampiriquement parlant, et je me sentis mal. Etrangement, je me sentais concernée...

    - Que puis-je faire ?
Revenir en haut Aller en bas
avatar

♠ Hey , I am Invité
Invité




MessageSujet: Re: Eclats de peinture au bord de l'eau [Andréa S.]   Mar 31 Aoû - 13:56

- Que puis-je faire ?
Je réfléchis. Je ne faisais que réfléchir depuis le début de la journée !
-La seule chose qui pourrait les calmer, si ils sont énervés, c'est que l'objet de leur énervement meurt ou soit transformé... Mais je ne sais pas....... Pour le moment, nous allons attendre que mes parents arrivent et après, on avisera !
Je me rendis alors compte que j'avais parlé des dons à Emi mais qu'elle ne savait sans doute pas grand chose sur ceux-ci.
-Certains vampires ont des dons. Par exemple, les Volturi ont avec eux une jeune fille qui peut torturer sa proie rien qu'en le voulant. Et son frère jumeau a le pouvoir contraire. C'est à dire qu'il anesthésie complètement sa victime. Ce qui est bien et horrible à la fois car la victime ne ressent plus rien, mais elle n'a plus de sens. C'est à dire qu'elle ne voit plus, qu'elle ne sent plus rien.
Il y a aussi des dons chez les Cullens. C'est ceux à qui appartient Forks, si je peux m'exprimer ainsi. Ils ont un homme qui lit dans les pensées, une fille qui voit l'avenir et un autre homme qui contrôle les émotions... Je crois qu'ils en ont d'autres mais je ne les connais pas...
Et il y a les vampires qui n'ont pas de dons. Ceux-ci sont simplement des vampires... Tu comprends ou tu veux plus d'explication ?

Après tout, Emiko faisait partie de la famille. A sa manière. Je me devais de l'aider.
Revenir en haut Aller en bas
avatar

♠ Hey , I am Invité
Invité




MessageSujet: Re: Eclats de peinture au bord de l'eau [Andréa S.]   Mar 31 Aoû - 14:18

    - La seule chose qui pourrait les calmer, si ils sont énervés, c'est que l'objet de leur énervement meurt ou soit transformé... Mais je ne sais pas....... Pour le moment, nous allons attendre que mes parents arrivent et après, on avisera ! Certains vampires ont des dons. Par exemple, les Volturi ont avec eux une jeune fille qui peut torturer sa proie rien qu'en le voulant. Et son frère jumeau a le pouvoir contraire. C'est à dire qu'il anesthésie complètement sa victime. Ce qui est bien et horrible à la fois car la victime ne ressent plus rien, mais elle n'a plus de sens. C'est à dire qu'elle ne voit plus, qu'elle ne sent plus rien.
    Il y a aussi des dons chez les Cullens. C'est ceux à qui appartient Forks, si je peux m'exprimer ainsi. Ils ont un homme qui lit dans les pensées, une fille qui voit l'avenir et un autre homme qui contrôle les émotions... Je crois qu'ils en ont d'autres mais je ne les connais pas...
    Et il y a les vampires qui n'ont pas de dons. Ceux-ci sont simplement des vampires... Tu comprends ou tu veux plus d'explication ?


    - Je crois avoir compris... En fait, les dons s'activent plus ou moins aléatoirement après la transformation... Et c'est plus rare d'en avoir un que de ne pas en avoir. Je trouve ça atroce, l'anesthésie... Être physiquement mort mais avoir son cerveau intact, ça ne doit pas être drôle... Je préfèrerais encore subir le pouvoir de sa soeur. Vous avez des dons, dans la famille ?

    J'étais assez intriguée. C'était un peu injuste, tout ça, en y réfléchissant bien. Les vampires avaient tout, et nous n'avions rien. Le sommet de la chaîne alimentaire, sans que rien ne puisse jamais les y détrôner... Et nous, vulgaires casse-croûtes, songeai-je en souriant. Mais il en fallait bien ! Je ne savais pas si je serais capable de vivre pendant plusieurs siècles sans me lasser... Visiblement, j'avais une grande chance d'y avoir droit un jour, mais il fallait pour ça que la famille Salviati arrive à Forks. J'avais le temps, ça allait... Je n'étais pas pressée de prendre une décision, mais l'opportunité de rencontrer une famille de vampires entière m'intriguait de plus en plus, me fascinait presque. Par contre, je ne savais pas quoi penser d'Andrew. J'allais le voir, c'est vrai, mais...

Revenir en haut Aller en bas
avatar

♠ Hey , I am Invité
Invité




MessageSujet: Re: Eclats de peinture au bord de l'eau [Andréa S.]   Mar 31 Aoû - 14:35

- Je crois avoir compris... En fait, les dons s'activent plus ou moins aléatoirement après la transformation... Et c'est plus rare d'en avoir un que de ne pas en avoir. Je trouve ça atroce, l'anesthésie... Être physiquement mort mais avoir son cerveau intact, ça ne doit pas être drôle... Je préfèrerais encore subir le pouvoir de sa soeur. Vous avez des dons, dans la famille ?
-C'est ça ! Mais plus le potentiel est détectable quand on est humain, plus le don sera fort une fois vampire.
Et oui, nous avons des dons. Andrew peut ralier les gens à sa cause aussi facilement qu'un courant d'air porte une feuille. Anita, ma soeur adoptive, peut manipuler les humains à sa guise. David peut contrôler les mouvements de sa victime pendant quinze secondes. Jane peut prendre l'apparence d'un objet durant quelques minutes et Adam maîtrise le vent... Et je peux charmer les gens très facilement.

Emi semblait de nouveau plongée dans ses pensées. Repensait-elle à Andrew ?
-Emi, tu ne sembles pas avoir peur de rencontrer une grande famille de vampires. Cela ne t'inquiète pas ? Même pas un petit peu ? Ou alors, tu ne sais pas comment réagir lorsque tu te retrouveras face à Andrew... Parce que tu as l'air... ailleurs.
Revenir en haut Aller en bas
avatar

♠ Hey , I am Invité
Invité




MessageSujet: Re: Eclats de peinture au bord de l'eau [Andréa S.]   Mar 31 Aoû - 14:53

    - C'est ça ! Mais plus le potentiel est détectable quand on est humain, plus le don sera fort une fois vampire.
    Et oui, nous avons des dons. Andrew peut ralier les gens à sa cause aussi facilement qu'un courant d'air porte une feuille. Anita, ma soeur adoptive, peut manipuler les humains à sa guise. David peut contrôler les mouvements de sa victime pendant quinze secondes. Jane peut prendre l'apparence d'un objet durant quelques minutes et Adam maîtrise le vent... Et je peux charmer les gens très facilement.


    Les vampires possédaient à la base un charme important, je n'osais même pas imaginer le magnétisme d'Andréa lorsqu'elle s'en servait. Que de dons dans une seule famille. Je comprenais alors que les Volturi passaient leur temps à chercher des éléments susceptibles de les rendre encore plus terrifiants, des éléments à dons...

    - Emi, tu ne sembles pas avoir peur de rencontrer une grande famille de vampires. Cela ne t'inquiète pas ? Même pas un petit peu ? Ou alors, tu ne sais pas comment réagir lorsque tu te retrouveras face à Andrew... Parce que tu as l'air... ailleurs.

    - Je n'ai pas peur du tout, mais alors vraiment pas. Et puis, c'est humain d'appréhender ses réactions, quand même... Je ne suis pas ailleurs !, ajoutai-je en me renfrognant

    Bon. D'accord, mes arguments étaient spéciaux. Je ne craignais pas du tout le côté vampire, le vrai côté dangereux, celui qui pouvait me faire passer du statut d'Emiko à celui de casse-croûte, puis à celui de restes de casse-croûte, mais j'appréhendais les réactions émotionnellement parlant de tout le monde... Peut-être que cela ne paraissait pas logique aux yeux de tout le monde, mais je fonctionnais comme ça depuis longtemps... Je passai machinalement la main sur ma marque en forme de demi-lune au cou, comme toujours lorsque j'étais perplexe.
Revenir en haut Aller en bas
avatar

♠ Hey , I am Invité
Invité




MessageSujet: Re: Eclats de peinture au bord de l'eau [Andréa S.]   Mar 31 Aoû - 15:22

- Je n'ai pas peur du tout, mais alors vraiment pas. Et puis, c'est humain d'appréhender ses réactions, quand même... Je ne suis pas ailleurs !
Je ne pus m'empêcher de sourire.
-Emi ! Une leçon importante... Ne jamais essayer de mentir à un vampire. Il le repère à ton rythme cardiaque qui s'accélère...
Je comprennais parfaitement qu'elle ne veuille pas m'en dire plus. Après tout, j'étais la fille de l'homme qu'elle avait aimé. Aimé au point de se laisser mordre à chaque fois qu'Andrew avait soif... Aimé au point de souffrir en silence...
Emiko caressa machinalement la petite cicatrice en forme de lune qu'elle avait dans le cou. Un soupir m'échappa.
-Tu sais, si tu veux parler de ce qu'il s'est passé, je suis là et je ne porte aucun jugement. Jamais.
Je la pris alors dans mes bras et l'embrassai tendrement sur le front. Ce geste m'étonna moi-même. Mais je la considérai comme ma soeur, maintenant. Et certainement pas comme un repas potentiel.
Revenir en haut Aller en bas
avatar

♠ Hey , I am Invité
Invité




MessageSujet: Re: Eclats de peinture au bord de l'eau [Andréa S.]   Mar 31 Aoû - 16:00

    - Emi ! Une leçon importante... Ne jamais essayer de mentir à un vampire. Il le repère à ton rythme cardiaque qui s'accélère...

    Pff... Détecteurs de mensonges, avec ça ! C'est sûr qu'on se sent ridicules, à côté... Mais je me promettai d'apprendre à régler plus ou moins mon rythme cardiaque. Pour expérimenter, je tentai de me calmer, en respirant de plus en plus lentement. Andréa me prit dans ses bras et m'embrassa sur le front. Comme Andrew et ses confrères, elle était glacée... Ma température corporelle n'était pas particulièrement élevée par rapport à la moyenne humaine, mais la différence se ressentait nettement plus avec elle. Je gardai un coin de mon cerveau occupé à réguler ma respiration, et mon coeur avec. Ca m'occupait... J'étais plutôt douée pour masquer mes ressentis, pourquoi mon coeur ne saurait-il pas suivre ?

    - Tu sais, si tu veux parler de ce qu'il s'est passé, je suis là et je ne porte aucun jugement. Jamais.

    - J'ai la vague impression que tu es persuadée que ça a été très dur pour moi de nourrir ton père...

    Je m'interrompis. Je ne savais pas trop si je devais lui dire ou non, mais après tout... Ce n'était pas comme si elle n'était pas du tout impliquée dans l'histoire ! Les humains avaient pour habitude de tout juger tout le temps, même involontairement. C'était dans leur nature, et rien ne pouvait changer ça, ils n'y pouvaient rien... Etait-ce différent pour elle ?

    - Tu sais...

    Nouvelle hésitation. Je me concentrai sur mon coeur et ma respiration. Je réussis à dire avec un détachement exceptionnel

    - J'aimais bien. Douloureux, mais plaisant et addictif.
Revenir en haut Aller en bas
avatar

♠ Hey , I am Invité
Invité




MessageSujet: Re: Eclats de peinture au bord de l'eau [Andréa S.]   Mar 31 Aoû - 17:13

Le rythme cardiaque d'Emi se calma.
- J'ai la vague impression que tu es persuadée que ça a été très dur pour moi de nourrir ton père...
Pas dur lorsqu'on est amoureux. Rien n'est dur si c'est fait par amour.
-Tu sais...J'aimais bien. Douloureux, mais plaisant et addictif.
Elle dit ça avec un ton tellement détaché que ça me fit rire. Décidément, cette fille avait ça place dans la famille !
-Evidemment ! J'aurai dût m'en douter ! Tu sais, je crois que si j'avais été à ta place, je veux dire, si j'étais tombée amoureuse d'un vampire en temps qu'humaine et que celui-ci m'aurait rendu mon amour, je crois que je n'aurais pas peur des vampires... Lorsque j'étais humaine, j'étais téméraire. Mais si on m'avait dit que les vampires existaient, j'aurais été traumatisée. Je pense ! Mais c'est vrai que tu es différente de tous les humains que j'ai pu voir jusqu'ici ! Et c'est un compliment !
Emiko sourit. Mes pensées m'emenèrent au début du 18ème siècle. Mais je revins rapidement à côté d'Emi.
-Désolée. Souvenirs de 1755... Ca fait bizarre, dit comme ça ! ajoutai-je en riant.
Revenir en haut Aller en bas
avatar

♠ Hey , I am Invité
Invité




MessageSujet: Re: Eclats de peinture au bord de l'eau [Andréa S.]   Mar 31 Aoû - 18:20

    Elle rit. J'étais si drôle ? Au moins n'avait-elle pas compris que mon coeur se serait emballé en temps normal.

    - Evidemment ! J'aurai dût m'en douter ! Tu sais, je crois que si j'avais été à ta place, je veux dire, si j'étais tombée amoureuse d'un vampire en temps qu'humaine et que celui-ci m'aurait rendu mon amour, je crois que je n'aurais pas peur des vampires... Lorsque j'étais humaine, j'étais téméraire. Mais si on m'avait dit que les vampires existaient, j'aurais été traumatisée. Je pense ! Mais c'est vrai que tu es différente de tous les humains que j'ai pu voir jusqu'ici ! Et c'est un compliment !

    Je souris. "Tu es différente... Tu es complètement cinglée ! Mais c'est un compliment !"

    - Oh. Je sais faire la part des choses, et je pense ne pas me tromper en affirmant qu'un 'vrai' vampire -loin de moi l'idée de te considérer comme une fausse !- avait voulu ou voudrait maintenant s'en prendre à moi, ou si on m'avait révélé leur existence comme ça, sans que j'aie de preuve au début, je n'aurais pas été traumatisée, mais plutôt fascinée. J'ai une tendance à me jeter dans les bras du danger. Avec moi, pas besoin de stratégies compliquées pour m'attirer quelque part... Ma curiosité s'en chargera toute seule ! Quant à Andrew... Je pense que même si je n'était pas tombée amoureuse de lui, j'aurais apprécié tout autant. Vraiment.

    Elle savait bien de quoi je voulais parler, pauvre humaine suicidaire. Elle sembla distante, d'un coup, et je me demandai à quoi elle pensait. Elle était trop lointaine pour que je devine quoi que ce soit.

    - Désolée. Souvenirs de 1755... Ca fait bizarre, dit comme ça !

    Je souris à nouveau. Effectivement, ça faisait bizarre, comme elle disait ! Je me demandai quel genre de vie elle avait pu avoir. Et maintenant que je lui avais parlé de mes propres impressions, je me demandai comment elle avait vécu sa transformation, et la morsure qui l'avait précédée. Je doutais qu'elle ait réagi comme moi, mais je ne savais pas vraiment comment j'étais censée réagir. Comment une personne censée réagirait... Mon ventre gronda encore une fois, me sortant de mes réflexions.
Revenir en haut Aller en bas
avatar

♠ Hey , I am Invité
Invité




MessageSujet: Re: Eclats de peinture au bord de l'eau [Andréa S.]   Mar 31 Aoû - 18:52

- Oh. Je sais faire la part des choses, et je pense ne pas me tromper en affirmant qu'un 'vrai' vampire -loin de moi l'idée de te considérer comme une fausse !- avait voulu ou voudrait maintenant s'en prendre à moi, ou si on m'avait révélé leur existence comme ça, sans que j'aie de preuve au début, je n'aurais pas été traumatisée, mais plutôt fascinée. J'ai une tendance à me jeter dans les bras du danger. Avec moi, pas besoin de stratégies compliquées pour m'attirer quelque part... Ma curiosité s'en chargera toute seule ! Quant à Andrew... Je pense que même si je n'était pas tombée amoureuse de lui, j'aurais apprécié tout autant. Vraiment.
-Tu aimes le danger ? Et bien quand tu connaîtras ma famille, ma famille entière je veux dire, pas seulement Andrew et moi, tu vas être servie !
En disant simplement souvenirs de 1755, je sentai sa curiosité s'éveiller.
-Que veux-tu savoir sur ma transformation ? Et sur ma vie avant celle-ci ? Ca se lit dans tes yeux !lui avouai-je en lui faisant un clin d'oeil.
Je pouvai en parler sans problème. Mais ça n'avait pas toujours été comme ça. Avant, enfin, juste après ma transformation, si on me posait une question à ce sujet, je me refermais comme une coquille et je ne parlai plus pendant deux ou trois jours. Je n'avais plus du tout ce problème.
Revenir en haut Aller en bas
avatar

♠ Hey , I am Invité
Invité




MessageSujet: Re: Eclats de peinture au bord de l'eau [Andréa S.]   Mar 31 Aoû - 19:15

    - Tu aimes le danger ? Et bien quand tu connaîtras ma famille, ma famille entière je veux dire, pas seulement Andrew et moi, tu vas être servie !

    Je ne connaissais pas du tout sa famille et ne pouvais pas réellement m'imaginer comment elle pouvait être. Je ne me faisais aucun cliché : dans ma tête trônait un gigantesque point d'interrogation. Je ne connaissais ni leurs visages (excepté celui d'Andrew ...), ni leurs caractères, ni leurs habitudes... En temps normal, je m'imaginais toujours des tas de choses, mais là, mon imagination semblait vérouillée. Ou plutôt, je l'avais volontairement vérouillée. Je ne voulais pas me faire de fausses idées.

    - Que veux-tu savoir sur ma transformation ? Et sur ma vie avant celle-ci ? Ca se lit dans tes yeux !

    Un livre ouvert... Je me concentrai à nouveau sur ma respiration et mon rythme cardiaque. Que voulais-je savoir ? Je ne savais pas exactement... Ou plutôt, j'ignorais comment formuler. J'étais incapable de décrire pourquoi je me ferais un plaisir d'être vidée de mon sang par n'importe qui, juste parce que c'était agréable, j'étais donc également incapable de poser des questions.

    Mon ventre me rappela encore à l'ordre, et je commençai à me sentir mal. J'allais devoir manger, sous peine d'être incapable de tenir debout... Je détestais cette sensation de flou et de flottement général. Quelle poisse...

    - Euh... Je crois que je devrais manger avant tout., m'excusai-je.
Revenir en haut Aller en bas
avatar

♠ Hey , I am Invité
Invité




MessageSujet: Re: Eclats de peinture au bord de l'eau [Andréa S.]   Mar 31 Aoû - 19:26

- Euh... Je crois que je devrais manger avant tout.
C'est vrai qu'elle commençait à être très pâle.
-Que je suis bête ! Ne bouge pas, je reviens dans un instant !
Je me levai et, utilisant ma vitesse surhumaine, me dirigeai vers la maison la plus proche. Là, je pris un gros morceau de pain, un peu de chocolat et une bouteille de ce qui semblait être du jus de pommes.
Quelques secondes plus tard, je me tenai à nouveau devant Emi et je lui tendai mes trouvailles.
-Désolée, je ne sais pas ce que tu aimes... J'ai un peu pris au hasard...
Je lui tendis alors le pain, le chocolat et le jus.
Elle les prit et je me rassis à ses côtés. Sans qu'elle aie posé de question, je commençais mon histoire.
-J'habitais dans les Highlands écossais. Mais, quand j'ai fêté ma majorité, ma grande soeur et moi sommes parties pour Edimbourg. Là, nous avons rencontré des hommes qui devinrent bientôt nos prétendants. Un soir, lorsqu'on se promenaient, les hommes on entendu un bruit, dans une ruelle latérale à celle où nous étions. Ils sont allés voir. Comme ils ne revenaient pas, je suis allée voir car ma soeur était térrifiée et n'osait pas bouger de dessous la lumière.. La seule chose que j'ai eu le temps de voir, c'est trois corps à terre, un homme, un regard et j'ai ressentis une grande douleur dans le cou... Je crois que c'est tout...
Revenir en haut Aller en bas
avatar

♠ Hey , I am Invité
Invité




MessageSujet: Re: Eclats de peinture au bord de l'eau [Andréa S.]   Mar 31 Aoû - 19:44

    - Que je suis bête ! Ne bouge pas, je reviens dans un instant !

    Elle disparut de mon champ de vision en une fraction de seconde, et revint quelques secondes plus tard.

    - Désolée, je ne sais pas ce que tu aimes... J'ai un peu pris au hasard...

    Je n'avais pas bronché, connaissant cette faculté vampirique qui était de se déplacer bien trop vite. Elle me présenta du pain, du chocolat et un jus de pomme, visiblement. Je considérai les choix avec attention. Le jus de pomme me plût bien, je n'aimais pas manger, mais boire, ça allait. Je m'attaquai donc à la bouteille de jus de pomme, lentement, pour ne pas avoir mal au ventre, mais pour essayer de savourer une des rares choses que j'acceptais de manger presque volontiers (enfin,de boire.)

    - J'habitais dans les Highlands écossais. Mais, quand j'ai fêté ma majorité, ma grande soeur et moi sommes parties pour Edimbourg. Là, nous avons rencontré des hommes qui devinrent bientôt nos prétendants. Un soir, lorsqu'on se promenaient, les hommes on entendu un bruit, dans une ruelle latérale à celle où nous étions. Ils sont allés voir. Comme ils ne revenaient pas, je suis allée voir car ma soeur était térrifiée et n'osait pas bouger de dessous la lumière.. La seule chose que j'ai eu le temps de voir, c'est trois corps à terre, un homme, un regard et j'ai ressentis une grande douleur dans le cou... Je crois que c'est tout...

    - Merci.

    Je pensai cependant qu'elle ne me disait pas tout. Pourquoi elle, pas sa soeur ? Pourquoi transformée, et non tuée, comme les deux hommes ? Juste une douleur au cou ? C'était tout ? J'avais des doutes.. Mais j'étais trop occupée à boire. Ayant définitivement trop faim, je reposai la bouteille. J'étais habituellement capable de tenir avec juste du liquide, mais mon activité émotionnelle avait visiblement été trop importante. Je m'attaquai sans conviction, presque grimaçante, au chocolat.
Revenir en haut Aller en bas
avatar

♠ Hey , I am Invité
Invité




MessageSujet: Re: Eclats de peinture au bord de l'eau [Andréa S.]   Mar 31 Aoû - 19:54

- Merci.
Je ne savais pas si elle me remerciait pour la nourriture et la boisson ou pour lui avoir raconter mon histoire sans qu'elle me pose d'autres questions.
Elle semblait vraiment avoir faim car elle mangea même un peu de chocolat. Quoiqu'à contrecoeur.
Je ne savais pas si elle avait d'autres questions, si elle avait senti l'hésitation dans ma voix lorsque je racontais mon histoire. Après tout, la douleur était absolument horrible et Andrew avait fait ça avec une bonne raison. Mais je ne savais pas si elle arriverait encore à tenir le coup si je lui racontai d'autres choses. Mais je ne voulais pas non plus lui mentir...
-En fait, la douleur était absolument insoutenable... J'aurai dût le dire tout de suite... D'abord, le feu te brûle de l'intérieur et te descend dans les veines. Mais après, il y a le frois. Au début, tu te dis tant mieux, ça va m'apaiser un peu. Et plus le froid se fait intense, plus tu veux que ça s'arrête... Et Andrew ne transforme jamais quelqu'un sans bonne raison...
Cette partie, j'avais encore un peu de mal à la raconter...
-Trois mois après être arrivée à la capitale, j'ai commencé à ressentir des douleurs aux poumons, au coeur et à la tête. Tout ça en altérnance. Je perdais un peu de mes cheveux, aussi. Andrew m'a dit, dès que je me suis réveillée que si il ne m'avait pas transformée, je serai morte dans les six prochains mois dans une douleur atroce... J'appris plus tard que j'avais en fait un... cancer... généralisé... Je crois que cette fois, j'ai tout dit....
Revenir en haut Aller en bas


♠ Hey , I am Contenu sponsorisé





MessageSujet: Re: Eclats de peinture au bord de l'eau [Andréa S.]   

Revenir en haut Aller en bas
 

Eclats de peinture au bord de l'eau [Andréa S.]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 2 sur 3Aller à la page : Précédent  1, 2, 3  Suivant

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Twilight--Story :: Forks et ses alentours :: Le lac-
Sauter vers: