Twilight--Story


 
AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
L'équipe de Twilight--Story a le plaisir d'annoncer le nouveau départ du forum ainsi que sa réouverture officielle ! N'hésitez plus a nous rejoindre, bonne ambiance assurée !
IMPORTANT : Nous recherchons de nombreux Cullens actifs pour l'intrigue. Attention bon niveau de Rp demandé !
De nombreux posts vacants ont été libérés dont des Cullen !
Nous recherchons des Loups-Garou de la Push & Nomades, Pensez- y !
L'aide au RPG est là pour vous aider, profitez en ! vos professeurs ne mordent pas..enfin presque pas Razz

Partagez | 
 

 C'est ainsi qu'il se replia sur lui [Nina Richards]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
avatar

♠ Hey , I am Invité
Invité




MessageSujet: C'est ainsi qu'il se replia sur lui [Nina Richards]   Dim 1 Aoû - 17:32

J’étais arrivé à Forks se weekend dans mon appartement, et je passai le weekend a nettoyé mon appartement et a range mes affaires et a placé les meuble que j’avais fait avec mes parents à la main. J’étais plein de nostalgie en déballent ses meubles malgré que mon cœur était encore fragilisé pas la mort de mon père. J’ai eu juste le temps de prendre mes affaire de cour qui était préparé a une librairie et d’informé l’agent de police qui fessait office d’agent sociaux. La nuit fut courte pour moi, j’avais des difficultés à dormir mais c’était prévu. Le matin je pris un douche et mangea rapidement quelque chose avent de prendre mon vélo, mon sac et ma veste en cuir d’ourse et d’allez dehors.

-Zut.


Dis-je en voyant qu’il pleuve beaucoup. Il ma fallut un peux de temps pour rejoindre le lycée. Je me trouvais dans un autre monde. Je regardai le nombre de personne de mon âge qui possédé des voiture, mais j’étais fasciné pas se truc qu’il mette à leurs oreilles. Moi qui avais toujours vécu dans la nature a l’écart de toutes les technologies. Je croyais que j’étais dans le futur, alors que c’était moi qui vivais dans le passé. Je me rendis à l’accueil du lycée pour que je reçoive les livres et mon emploi du temps puis je me rendis rapidement à ma salle de cours. J’étais mal a l’aise en voyant se qu’avait les personnes dans les grandes villes dans leur tenu et bien d’autre.

J’essaye de prendre une place mais a chaque fois que je crus que c’était la mienne une personne si asseyait sans faire attention a moi. Je pense que ce n’était pas plus mal. Alors que tout les élèves s’asseyait les un après les autres le prof de chimie me fit signe pour me donné se qui devait être les cours déjà fait puis il me désigna une place. Je mis installa sans faire de bruit en sortent mes affaire puis j’attendis que le cours commença.
Revenir en haut Aller en bas
avatar

♠ Hey , I am Nina Richards
So' Human


Féminin Messages : 45
Date d'inscription : 14/07/2010
Emploi/loisirs : Casser les gens, ça me purifie, c'est important ;P
Humeur : Tout dépend de qui me parle

Feuille de personnage
Liens:
Citation préférée:


MessageSujet: Re: C'est ainsi qu'il se replia sur lui [Nina Richards]   Lun 2 Aoû - 12:23

    La jeune Mlle Richards s'était réveillée à l'heure ce matin, contrairement aux deux jours précédents, mais ses parents lui avaient fait la morale et elle avait promis de se reprendre et de faire des efforts jusqu'à la fin de l'année, après, elle était libre de faire ce qu'elle souhaitait sans aucune autorité parentale à suivre. Juste avant de partir, elle regarda les cours qu'elle avait dans la journée et prépara son sac. Premier cours : Physique / Chimie. Elle n'appréciait pas énormément ce cours, elle faisait partie des élèves plutôt littéraires ; les maths et elle ça faisait deux.
    En arrivant au lycée, elle était allée au casier afin de chercher ses cours qu'elle avait malencontreusement oublié la veille ; ce qui ne l'avait pas gêner plus que ça car du coup elle n'avait pas eu la chance de pouvoir faire son devoir maison. Eh oui, elle s'y prenait toujours à la dernière minute.

    Puis, Nina rentra dans la classe avec une de ses copines et elle se séparèrent pour rejoindre leur place respectives. Nina était seule depuis le début du semestre et ça ne l'a dérangeait pas outre mesure. Mais ce jour-là, lorsque tout le monde fut enfin assis et que les bavardages avaient presque cessés, elle vit un jeune homme s'approcher et s'asseoir à la place libre qui se situait à côté d'elle. Elle éspérait qu'il n'était pas du genre "intello" qui écoute tout le temps les cours et qu'il pourrait au moins la distraire pendant ce cours-là.

    Le professeur passa dans les rangs pour récupérer le devoir maison à rendre. Lorsqu'il arriva à leur table, il regarda le nouveau puis Nina.

    - Mlle Richards, votre devoir s'il vous plait.
    - Je ne peux pas vous le rendre car j'avais oublié mes cours dans mon casier.
    - Eh bien, j'espère le voir à la première heure demain sur mon bureau.
    - Bien, Monsieur.

    Elle aurait préféré qu'il lui colle un zéro tout de suite mais bon, maintenant elle était obligée de s'y coller. Nina était rarement malpolie avec les profs, elle s'était faite renvoyée oui, mais que peu de fois au cours de sa scolarité. Des problèmes, elle s'en crééait mais seulement avec les élèves et certains en particulier, comme la scène à la cantine avec la copine actuelle de son ex, Ashton. Qu'est-ce qu'elle pouvait la déstester cette Romane ! Elle se sentait si fière devant Nina d'être avec Ashton alors que celui-ci avait jeter Nina, il y a quelques mois. Elle l'aimait toujours et encore et s'accrochait chaque jour un peu plus.

    Elle se retourna vers le nouveau.

    - C'est ta première journée ?


    Elle ne prenait jamais de gants avec les gens, et allait droit au but. Elle ne erdait pas de temps avec des "Bienvenue" ou encore "Salut, toi !". Ce n'était qu'un perte de temps totalement inutile à ses beaux yeux.
Revenir en haut Aller en bas
avatar

♠ Hey , I am Invité
Invité




MessageSujet: Re: C'est ainsi qu'il se replia sur lui [Nina Richards]   Lun 2 Aoû - 16:41

Âpres que je m’étais installé dans le silence et sortie de mes affaires, je feuilletai le livre de cours l’histoire d’attendre que le professeur passe prendre les copies. Celui-ci s’arrêta a ma voisine de table qui avait oublié de faire ses devoirs. Je ne fis pas attention a leur discussion, mais une fois qu’il partit, elle semblé dégouté. Puis elle m’adressa la parole de façon assez directe.

- C'est ta première journée ?

En temps normal je lui aurais dit oui mais la je lui fis signe de la tête que oui. Alors que j’aimé les cours en général la je ne voulais rien faire. Sa fessait que moins d’une semaine que mon père étais décédé et cette pensé me donna un gout amère à ses cours. Puis qui voudrait ou pouvais faire le cours avec cette état. Je n’avais par trop envi de pensé a sa, mais j’avais non plus envi de parlé a ma camarade. Et sa aurait été mal vus de me faire remarquer par le professeur. Mon attitude pouvait vite remonté a la personne qui était charge de mon dossier. Ses pensé d‘obligation me fit tombé mon moral a zéro et je m’aplatissais sur la table prient que le professeur allez rendre se cour intéressent et que j’allé tout comprendre. Je ne pus m'empêche de poussé un petit soupir.
Revenir en haut Aller en bas
avatar

♠ Hey , I am Nina Richards
So' Human


Féminin Messages : 45
Date d'inscription : 14/07/2010
Emploi/loisirs : Casser les gens, ça me purifie, c'est important ;P
Humeur : Tout dépend de qui me parle

Feuille de personnage
Liens:
Citation préférée:


MessageSujet: Re: C'est ainsi qu'il se replia sur lui [Nina Richards]   Mer 4 Aoû - 14:15

    Nina le regarda en éspérant recevoir une réponse de sa part, mais elle eut seulement un hochement de tête. Elle fut légèrement étonnée, il aurait quand même pu lui répondre ; il se prenait pour qui lui ? Elle sentait qu'elle allait passer un superbe second semestre en Chimie ! Et bien sûr sa copine était assise à l'autre bout de la classe, pff quelle galère. En plus le prof la regardait avec ses yeux noirs ; il essayait d'être effrayant mais ça ne marchait pas, en tout cas pas avec Nina. Il avait plutôt l'air d'être un merlan ou autre poisson du genre et faisait plus pitié qu'autre chose aux yeux de la jeune Richards.

    - T'aurais pu me répondre, jsuis pas sourde j'ai pas besoin qu'on me fasse des signes. lui répondit-elle avec franchise mais sans le dire méchamment pour autant.

    Peut-être n'avait-il pas envie de parler et était du genre intello à te regarder de travers dès que tu le déconcentre alors qu'il écoute le monologue dans lequel est plongé le professeur. Ou encore, peut-être était-il muet mais Nina en doutait fort. En fait, il paraissait assez étrange, du genre pas comme tout le monde et unique. Si unique qu'il paraissait presque étranger à côté des autres élèves de la classe. Et à le voir, on aurait dit qu'il sortait des années 1950. Genre, quand il n'y avait ni Ipod, ni Portable ni aucune nouvelles technologies.

    - Tu viens d'où ?

    Comme d'habitude elle relançait la conversation, faut dire qu'elle est assez bavarde quand elle est lancée. Et avec la curiosité qui va avec, forcément parfois même souvent elle parait impolie, mais elle s'en soucie peu. Elle ouvrit son cahier pour copier le cours que le prof dictait, enfin ce qu'elle pouvait car elle en entendait que la moitié.
Revenir en haut Aller en bas
avatar

♠ Hey , I am Invité
Invité




MessageSujet: Re: C'est ainsi qu'il se replia sur lui [Nina Richards]   Mer 4 Aoû - 21:44

Bien que le professeur expliqua plutôt bien le cours, il n’arriva pas a se concentré. Il avait un mal être dans cette pièce qu’il ne pouvait comprendre. Pour temps la biologie était dans son domaine, il était plutôt à l’ais mais rien à faire il voyait tout en noir dans cette salle de cours. Alors qu’il compta chaque seconde qui passé, il entendit sa voisine de table lui adressé à nouveau la parole.


- T'aurais pu me répondre, je suis pas sourde j'ai pas besoin qu'on me fasse des signes.


Elle n’avait pas comprit que Eric voulait être tranquille, et qu’il n’était pas d’humeur a parlé. Il vit la fille qui se mit à l’observe. Après quelque petite seconde de répit, elle lui adressa encore une phrase.


- Tu viens d'où ?


Décidément elle voulait elle aussi passé le temps, mais elle voulait aussi en savoir plus sur lui.

-D’Alaska


Répondit il simplement alors qui se maintenna la tête avec une main. Il ne voulait pas trop parler de se qui lui fessait pensé a ses parents. Mais il préféré entendre parler la fille et se faire l’effort d’écouté ses paroles que de parle de chose qui était douloureux

-Est toi tu a toujours habité ici ?


Il pria pour qu’elle fasse un long monologue.
Revenir en haut Aller en bas
avatar

♠ Hey , I am Nina Richards
So' Human


Féminin Messages : 45
Date d'inscription : 14/07/2010
Emploi/loisirs : Casser les gens, ça me purifie, c'est important ;P
Humeur : Tout dépend de qui me parle

Feuille de personnage
Liens:
Citation préférée:


MessageSujet: Re: C'est ainsi qu'il se replia sur lui [Nina Richards]   Jeu 5 Aoû - 20:12

D'Alaska ? Il était sérieux ? Il faisait toujours froid comme au pôle Nord là-bas, comment pouvait-on être heureux en habitant dans un endroit pareil ? Faut dire que Forks n'est pas terrible non plus. Il pleut tout le temps, et fait beau trois fois dans l'année. A la création du monde, Dieu ne pouvait-il pas être juste avec tout le monde ? Donner du beau temps et du mauvais à chacun de nous tous, être humains. Mais non il a fallu qu'il fasse l'un et l'opposé, comme le pôle Nord et l'Equateur ; comme les pauvres et les riches mais ce point-là était loin de déranger Nina et sa famille. Tout de même ces parents méritaient de gagner autant vu à quel point ils se donnaient à fond dans leur métier.

- L'Alaska, l'enfer ... murmura-t-elle tout bas.

Est-ce qu'elle avait toujours habité ici ? C'était une des questions à ne pas poser. Nina est assez bavarde et adore quand on s'intéresse à elle, alors forcément quand quelqu'un lui pose une question, elle ne peut s'empêcher de raconter sa vie, avec quelques détails pourtant si insignifiants mais si importants à ses yeux qu'elle les raconte à qui veut les entendre. Et pour son plus grand bonheur le petit nouveau s'y intéressait , ... ou pas.

- En fait, je suis née dans la belle et magnifique ville de Londres. Et j'ai emménagé ici l'année de mes dix ans, mes parents devaient venir à Forks pour le boulot. Bien sûr, tu dois te demander quel travail on peut bien faire ici. Eh bien, je n'en sais pas plus que toi. C'est si bizarre de vivre dix-neuf ans avec des gens sans rien savoir ce qu'ils font de leurs journées.


Nina s'arrêta de parler en voyant le prof les regarder une seconde fois, surtout elle. Le regard du prof la fit légèrement sourire. Cet évènement stoppa Nina dans son récit, elle s'arrêta donc ici pour cette question.

- Jveux pas être méchante, mais ça se voit que tu débarques du fin fond de l'Alaska ; il suffit de te regarder pour le deviner.
Revenir en haut Aller en bas
avatar

♠ Hey , I am Invité
Invité




MessageSujet: Re: C'est ainsi qu'il se replia sur lui [Nina Richards]   Jeu 5 Aoû - 21:10


- L'Alaska, l'enfer


Éric avais entendu cette remarque venant de la bouche de la fille. Pour lui, ce n’était pas l’enfer mais un endroit merveilleux. Un endroit ou l’homme ne pouvait vivre sans être en symbiose avec la nature. Éric la voyait mal dans un endroit comme celui là car il voyait qu’elle fessait attention à son apparence. Il la voyait aussi très mal a tuez une bête vivante pour mangé et se crée des vêtements. Le peux qu’il avait vu de Forks, c’était que tous se qu’il avait besoin pour survivre était a porté de mains. Viande, légume ou même des choses futiles comme les téléphones ou l’électroménager. Éric n’avait pas besoin de sa, il était habituer a écrire des lettres ou a lire le journal qu’il allait cherche tout les dimanches si les conditions lui permettait d’allez a la ville. C’est sortie fessait se qu’il se sentait vivre. Mais ici les personne prennent se qu’il on sans se rendre compte la chance qu’il avait. De plus a la caisse sa se parlait pas alors quand Alaska c’était un endroit ou on pouvait échange des informations. Puis celle-ci se mit a parlé comme il avait prévu.

Éric fut surprit d’entendre qu’elle étai anglaise. Il savait ou se trouvait la ville a la surface du globe mais n’avait jamais vue de photo. Il en profita pour feuillète son livre d’histoire qui était à coté de lui ou il trouva plusieurs photo de la ville. Comment pouvait-elle dire que c’était magnifique. En voyant l’urbanisation il ne vit que quelque chose sans vie. Il y avait pas d’herbe sur la photo, le soleil était cache par la pollution. Éric ne pus s’empêché de faire une grimace en analysent la photo. Rien n’était vivant. Bien qu’il eu de la curiosité pour voir sur une photo Londres, il se moqua énormément qu’elle ne savait pas dans quoi ses parent travaillez. De plus quand il entendait les personnes prononcées le mot « famille » ou « parents » Il avait comme un gout amer dans la bouche.

- Je veux pas être méchante, mais ça se voit que tu débarques du fin fond de l'Alaska ; il suffit de te regarder pour le deviner.


Éric prôna mal cette phrase, si elle l’avait vue alors pourquoi elle lui à posé la question. Il le prenait comme un phrase de supériorité pour le casse. De plus il y avait un ton moqueur, qu’il ne supporta pas. Alors qu’il était en trin de s’échauffé il ne fit pas attention qu’il venait de cassé une fiole qu’il avait saisi dans sa main. Les éclats de verre lui avait fait de multiple coupure dans la main et il continua a serre son point encore plus fort pour que la douleur l’empêche de commettre un acte qu’il regretta. Alors que le sang coula dans l’évier Éric pensa à cela.

*Qui est elle pour me dire sa, elle ne sait pas se que sait de vivre dans un endroit hostile, ou de risque sa vie pour se nourrir. Et… elle elle me fait des remarques comme cela.*


-Monsieur Lionheart vous avez rien ?Monsieur Lionheart ?!

Éric n’entend pas les première parole du professeur a cause du sursaut d’humeur qu’il venait d’avoir, mais quand le professeur prononça une seconde fois son nom, il donna un coup de poing sur la table avent de remarqué qui lui parla a se moment.

-Heu… je … excusé moi.


Le professeur regarda sa main en sang ou il pouvait voir des morceaux de verre briller. Il s’adressa a Éric d’un ton calme.

-Allez a l’infirmerie pour qu’on vous soigne, j’espère que se n’est pas grave pour vous envoyé à l’hôpital. Mademoiselle Richards accompagné le mais avent j’ai deux mot a vous dire a vous, vous pouvez attendre au pied de la porte Éric pensez a mettre cela pour stoppé le saignement.


Il donna un foulard blanc puis Éric quitta la classe, ce n’était pas trop tôt avait pensé Éric alors qu’il ferma la porte de la classe ou il se retrouva dans le couloir. Il savait que le professeur allez dire a la classe qu’il venait de perdre son père devant lui et etc etc etc… ou sur sa condition de vie qu’il a vécu et bien d’autre encore. Éric a se moment la sans voulait de casse le verre. Déjà sa avait attiré l’intention de la classe alors qu’il détestait sa, de plus l’intervention qu’il imaginait du professeur n’allait peut être pas arrangé les choses. Et la second c’était que si il avait pas de chance, il allait devoir allez a l’hôpital qui était sa plus grand phobie et il ne voulait pas terminer la journée dans l’angoisse et la peur. Il regarda d’un regard sans vie l’extérieur du lycée ou la pluie tomba. Puis quelque minutes plus tard la prote de la classe s’ouvrit ou il pouvait entendre un grand silence.

Revenir en haut Aller en bas
avatar

♠ Hey , I am Nina Richards
So' Human


Féminin Messages : 45
Date d'inscription : 14/07/2010
Emploi/loisirs : Casser les gens, ça me purifie, c'est important ;P
Humeur : Tout dépend de qui me parle

Feuille de personnage
Liens:
Citation préférée:


MessageSujet: Re: C'est ainsi qu'il se replia sur lui [Nina Richards]   Ven 6 Aoû - 16:38

    Nina continuait de l'observer après avoir fait cette remarque assez désagréable pour lui. Il commençait à légèrement trembler, comme si il bouillonnait intérieurement, ça le rendait presque ... effrayant aux yeux de la demoiselle et sûrement aux yeux des autres élèves qui commençaient à se retourner chacun leur tour. Et puis, la jeune fille sursauta quand elle entendit un bruit d'éclats, elle se retourna vers son voisin ; celui-ci avait cassé la fiole qu'il avait tenu auparavant dans la main et qui maintenant était à l'état de micro-morceaux étendus sur la table et sur le sol de la classe. Ensuite, Nina sentit l'odeur du sang ; elle regarda plus attentivement la main du jeune homme. Dans celle-ci était comme ancrés plus d'une dizaine de petits morceaux de verres qui avaient fait couler le sang qui tombait dans l'évier. Le réflexe de Nina fut d'ouvrir le robinet et de laisser couler l'eau afin de nettoyer un peu.

    Nina leva les yeux lorsque le professeur demanda si il n'avait rien. Etait-il aveugle ? Ou sourd ? Ou les deux ? Qu'est-ce que les adultes peuvent parfois poser des questions débiles et qui n'apportent rien à personne. Ou alors était-ce une question rhétorique mais la jeune fille en doutait fortement.

    " -Allez à l’infirmerie pour qu’on vous soigne, j’espère que se n’est pas grave pour vous envoyer à l’hôpital. Mademoiselle Richards accompagnez le mais avant j’ai deux mots à vous dire a vous, vous pouvez attendre au pied de la porte Éric. Pensez a mettre cela pour stopper le saignement. "


    La demoiselle se dirigea donc vers le bureau du professeur tandis que son voisin se dirigea vers la porte qu'il ouvrit et referma. Elle regarda longuement le "vieux" monsieur. Eh oui ! Toutes les personnes âgées de plus de quarante ans sont vieilles aux yeux de Nina. Bref, il cherchait ses mots, comme si il hésitait à lui confier quelque chose. Sûrement à propos du nouveau que le professeur avait appelé Eric. Puis il s'approcha de l'oreille de la jeune Richards et lui murmura quelque chose que seule elle fut en mesure d'entendre. Quelque chose qui ressemblait à :

    - Soyez pas vilaine avec lui, il a perdu son père et vivait assez coupé du monde d'aujourd'hui.

    - Autrement dit, il débarque d'une autre planète, lui répondit-elle.

    A son tour, elle se dirigea vers la porte qu'elle ouvrit et referma alors que la classe était bizarrement silencieuse. Ils avaient sûrement tous essayé d'entendre les propos du professeur et de la jeune fille. Ce qui était quasi impossible vu comment ils avaient parlé peu fort. Elle regarda Eric dans les yeux, il avait une mine étrange, et un air effrayant à glacer le sang. Ses yeux tombèrent sur sa main, et elle se souvînt qu'elle devait l'amener à l'infirmerie, pour que l'infirmière essaye d'arranger un peu ça.

    Sur le chemin, elle ne regarda pas Eric. Elle n'essayait pas de fuir son regard ou elle n'avait pas de pitié pour lui parce que son père était décédé voilà peu. De toute façon elle aussi avait connu la mort ; et même si elle savait que ce n'était pas un moment agréable à passer, la pitié est la dernière chose dont on a envie dans ses moments là.

    - Tu pourrais m'expliquer ce qui t'as pris au juste ?
Revenir en haut Aller en bas
avatar

♠ Hey , I am Invité
Invité




MessageSujet: Re: C'est ainsi qu'il se replia sur lui [Nina Richards]   Ven 6 Aoû - 22:38

Eric suivra sa camarade dans les couloires vide du lycée, un silence pausent régna entre eux. Elle devait se posé des questions sur lui, et l’autre essaya de se calme temps bien que mal. Ils ne pouvaient qu’entendre le bruit de leur pas résonné dans les couloires. Ses bruits fessaient pensé à Eric à un hôpital et il commençait à sentir une crise arrivé. Mais a se moment la fille lui redressa la parole alors qu’il était au porte de l’infirmerie.

- Tu pourrais m'expliquer ce qui t'as pris au juste ?


-Rien…


Répondit-il de manier un peux sec car il avait encore de la colère. Mais aussi qu’il ne savait pas lui-même si il était dans son état normal depuis bien des années ou il ressenti un manque.

-J’ai besoin d’un peux de temps pour…

Eric s’arrêta dans sa phrase car il ne trouva pas les mots justes pour terminer sa phrase, mais aussi qu’il venait d’ouvrit la porte de l’infirmerie ou il ne vie personne dans la grande pièce. Ses lits et outil médical augmenta sa phobie. Il se répétait dans sa tête.

*Tu es a l’école, tu es a l’école…*


Alors que les tremblements d’angoisse de sa main similaire à des spasmes musculaires commençaient. Eric ne voulait pas reste ici a attendre, il en aurait pas la force. Eric se déplaça vers la trousse des premiers secoure puis il se mit à l’ouvrir. Il y avait tout se qu’il avait besoin pour se soigne. Il retira le foulard qui était devenu rouge par le sang puis il saisis la pince a épilé pour retiré les morceaux de verre. Mais alors qu’il Essaya de retiré les morceaux, sa mains bougeait trop a cause des tremblements. Il ferma brièvement les yeux s’imagine a un paysage mais cela si arrête les tremblement que quelques minutes. Il fallait que quelqu’un occupe son esprit pour calmé ses crises.

-Parle moi de Londres… allez ! T’inquiète pas pour se que je suis en trin de faire je suis habituer a pire.

Répondit il a la fille qui semblait s’interrogé sur son attitude. Il y avait de quoi on pouvait ressentir de la peur dans sa voix qui tremblait. Et c’était vrai quand t-il disait qu’il avait fait bien pire comme hémorragie et bien d’autre encore. Mais c’était à l’extérieur et il y avait pas tout ses outits qui lui fessait pensé a un hôpital.


Revenir en haut Aller en bas


♠ Hey , I am Contenu sponsorisé





MessageSujet: Re: C'est ainsi qu'il se replia sur lui [Nina Richards]   

Revenir en haut Aller en bas
 

C'est ainsi qu'il se replia sur lui [Nina Richards]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 

 Sujets similaires

-
» Ainsi sera ta vie [PV Mistral Glacé]
» Frère... puis-je t'appeler ainsi? Tant de temps s'st écoulé..
» "Ainsi, font, font, font, trois p'tits tours et puis s'en vont." (Avec Isa)
» Le destin en a voulu ainsi... [poste unique]
» Comment aurais-je pu penser que ça se finirait ainsi ? [ Feat Douty. ♥ ]
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Twilight--Story :: Forks et ses alentours :: Le Lycée :: Salle de Cours-
Sauter vers: