Twilight--Story


 
AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
L'équipe de Twilight--Story a le plaisir d'annoncer le nouveau départ du forum ainsi que sa réouverture officielle ! N'hésitez plus a nous rejoindre, bonne ambiance assurée !
IMPORTANT : Nous recherchons de nombreux Cullens actifs pour l'intrigue. Attention bon niveau de Rp demandé !
De nombreux posts vacants ont été libérés dont des Cullen !
Nous recherchons des Loups-Garou de la Push & Nomades, Pensez- y !
L'aide au RPG est là pour vous aider, profitez en ! vos professeurs ne mordent pas..enfin presque pas Razz

Partagez | 
 

 & je voudrais que tu te rapelle notre amour est eternel, pas artificiel. { Romane & Ashton }

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
avatar

♠ Hey , I am Ashton Taylor
So' Hybride


Messages : 67
Date d'inscription : 21/12/2009
Localisation : Par ci ou par là
Humeur : La meilleure du monde : D

Feuille de personnage
Liens:
Citation préférée:


MessageSujet: & je voudrais que tu te rapelle notre amour est eternel, pas artificiel. { Romane & Ashton }   Jeu 1 Juil - 17:36



I WANT TO BE IN LOVE WITH YOU. ♥


    Toute la nuit je m'étais tortillé dans mon lit, rien a faire je n'arrivais pas a fermé l'oeil car dans ma tête trop de chose se bousculait. J'avais réfléchis sur la relation que j'entretiens avec Romane et j'en étais venu a la conclusion que je voulais être avec elle quel qu'en serait le prix. C'est donc les poings serrés et le menton levé, que je me déclarai fièrement à moi même que j'allais rendre visite à celle qui fait battre mon coeur le lendemain !
    D'ailleurs le lendemain arriva plus vite que prévu, j'avais passé la nuit étendu dans mon lit puis j'ai regardé un film ou plutôt le début d'un film car lassé par l'histoire j'avais éteint la télévision vers 6 heures du matin. J'allais donc dans la salle de bain faire ma toilette avant d'aller déjeuner. La gouvernante était surprise de me voir déjà debout, je lui répondis que je n'avais pas réussi a dormir, elle ne dit rien et se contenta de me sourire puis de m'apporter un verre de jus de fruit, je la remerciai puis finit le petit déjeuner en silence.

    Je soufflai bruyamment, la chaleur était insupportable même pour moi alors que je suis sensé être habitué à la chaleur vu que ma température avoisine les quarantes degrés. Il allait bientôt être deux heure de l'après-midi. Sayez, je trouvais l'heure résonnable pour aller retrouver ma dulcinée. Un grand sourire aux lèvres je me dirigeai vers la salle de bain pour me rafraichir un peu puis sortis presque en sautillant jusqu'à la voiture.
    La route jusqu'à chez Romane fût bien courte et en un rien de temps je m'étais retrouvé devant sa maison, garé sur le bas-côté. Je pris une grande respiration pour regardai mon rétroviseur.

    " Romane, je dois te dire que..."

    Je secouai la tête, mécontent de moi. C'était trop nul ! Rien allait ! Le ton n'était pas le bon, il n'y avait aucun... Enfin vous savez, aucune magie dans ces paroles. Peut-être parler avec son rétroviseur c'est pas une bonne idée finalement ! En plus d'avoir l'air d'un fou, ca ne fonctionnait pas du tout. Je repris mon monologue.

    "Non, j'ai quelque chose a te dire."

    Second essai encore raté ! Je tapai sur le tableau de bord exaspéré puis retenta une nouvelle fois, face à mon reflet.

    " Romane, ca fait longtemps qu'on se fréquente et j'aimerais que ce soit plus sérieux entre nous, je t'aime."

    J'hochai la tête, ce n'étais pas au top mais bon c'était toujours ca au moins je saurais plus au moins quoi dire lorsqu'elle me demandera la raison de ma venue chez elle. Je pris mon courage à deux mains et sortis du véhicule avant de m'avancer vers la charmante petite demeure incrustée au milieu de la forêt. J'y suis et je ne peux plus reculer, je toquai donc à la porte. Bizarrement ma confiance en moi m'avais quitté, je me mis donc a paniqué comme un idiot devant la porte. Maman au secours ! Ah ! Sayez on m'ouvre, je secouai la tête et essayai de me maitriser puis quand je la vis, ce fût étrange... Je me sentis soudainement léger, bien et je ne pu m'empêcher de lui faire un sourire en coin.

    " Salut Romane "
Revenir en haut Aller en bas
avatar

♠ Hey , I am Romane James
When you look me in the eyes


Féminin Poissons Chien
Messages : 146
Date de naissance : 13/03/1994
Date d'inscription : 21/09/2009
Age : 24
Localisation : Dans tes rêves peut être :p
Emploi/loisirs : Lycéenne amoureuse et à le recherche de sa voie, loup-garou paumé , guitariste et chanteuse a ses heures perdues.
Humeur : Complètement folle x)

Feuille de personnage
Liens:
Citation préférée: Si tu as de nombreuses richesses, donne de ton bien ; si tu possèdes peu, donne de ton coeur.


MessageSujet: Re: & je voudrais que tu te rapelle notre amour est eternel, pas artificiel. { Romane & Ashton }   Dim 4 Juil - 17:54

    Je ne savais pas quelle heure il était ni depuis combien de temps est-ce que j'étais allongée sur mon lit, les bras repliés derrière ma tête à regarder longuement et surtout très bêtement le plafond blanc cassé de ma chambre. Je somnolais a moitié, presque épuisée par la nuit que je venais de passer, j'avais mal partout. La maison était vide J'étais seule, toute ma petite famille était sortie pour s'assurer que la traque qui nous avait prit toute la nuit avait bien servit a quelque chose. En effet nous avions été prévenus par les Quileutes tôt dans la journée d'hier que des vampires de passage gambadaient dans la région de Forks et avaient déjà tués deux personnes dans les bois. L'alerte avait été donné un peu après 23 heures hier soir quand Jude nous avaient appelés par la pensée pour nous dire qu'elle avait repéré le groupe des 4 vampires qui s'amusaient a tuer par ici. Sans attendre nous l'avions rejoint, Erwan, Alex, Jessy Hayden et moi et nous les avions pourchassé dans tout le territoire afin de les éloigné le plus loin possible de la ville et des humains. Ils étaient malins et coriaces, nous étions en plus grand nombre et connaissions les alentours. Les autres avaient reussi a envoyer les vampires près de la frontière canadienne tandis que moi j'avais poursuivis la sangsue qui m'avait prit en grippe depuis le début, une blonde magnifique certes mais teigneuse, perfide et violente.

    J'avais finalement réussi à la bloquée mais notre poursuite s'était terminé en un combat sans merci que j'avais finalement gagné après presque quatre heures de combat et plusieurs de mes côtes brisées. J'avais finalement été retrouvée par Hayden vers six heures du matin, elle m'avait ramenée a la maison dans l'état lamentable ou j'étais, les autres s'étaient occupés de bruler ce qui restait de la blonde sauvage. Un long bandage atrocement serré fut passé autour de ma poitrine pour tenir mes cotes en place pendant qu'elles se ressoudaient, mes bras et mes jambes étaient couverts de coupures de griffures et autres bleues. Mon visage lui n'était pas trop amoché, juste la lèvre légèrement ouverte et heureusement pour moi. Quand j'avais su que ma famille repartait histoire de vérifier qu'ils n'étaient pas revenus j'allais les suivre..Pourtant Alex me força a retourner dans mon lit et attendre que mes blessures guérissent totalement avant de bouger.

    J'avais 19 ans et pourtant j'avais été renvoyée dans ma chambre comme si j'en avais 10, j'y étais quand même retournée en jurant forcée d'admettre que mes côtes me faisaient atrocement mal et qu'il fallait que j'attende un jour ou deux qu'elle se ressoude complètement avant de repartir en chasse. Ils étaient partis vers 10 heures du matin et depuis ce temps là j'étais dans mon lit plongée dans mes pensées, j'étais épuisée mais pourtant incapable de dormir. Je pensais tantôt a cette nui et tantôt a Ashton, c'était une des seule chose qui me faisait oublier la douleur. Je souriais bêtement en pensant a lui, cela faisait plusieurs mois maintenant que nous sortions plus ou moins ensemble, rien n'étais vraiment officiel même si je l'aimais comme une folle depuis le début. Essayant de bouger pour attraper mon portable je poussais un grognement de douleur puis un juron avant de me remettre sur le dos en soupirant, comment aurai-je fais pour cacher ça a Ashton si nous nous étions vu aujourd'hui ? Comment aurai t-il prit le fait que du jour au lendemain j'ai des côte brisées et les bras couvert d'écorchures sans avoir d'explication cohérente a lui donner ? Mal je pense, il penserait sûrement que je me fiche de lui, que je lui cachais des choses..Et c'est ce que je faisais malgré moi, il ne pouvait pas savoir ce que j'étais réellement..Et si ça devenait sérieux entre nous ? Comment lui cacher ? Comment un jour arriver devant lui avec des blessures quelconques et lui dire « T'en fais pas mon chéri, je suis maladroite » Il ne me croirait pas et je le perdrais.. Toutes ces cogitations m'occupaient tellement l'esprit que je n'en avais même pas entendu qu'on tapait a la porte du bas.

    Merde..
    Essayant de me lever en retenant ma douleur j'avançais droite comme la justice a cause des bandage vers ma fenêtre et me penchait très légèrement pour voir qui c'était. Quand j'aperçus enfin qui c'était, mes yeux s'ouvrirent comme deux rond de flan et je reculais brusquement, assez pour me faire un mal de chien. Malheur qu'est-ce qu'il faisait ici..surtout aujourd'hui ! Paniquant presque l'idée me traversa l'esprit de ne pas lui ouvrir mais elle disparut vite fait, malgré tout j'avais envie de le voir..j'étais vraiment malade ! Avec le plus grand mal du monde j'enfilais un bustier que je serrais très fort sur mes côtes pour les tenir en place, ignorant que dans mon dos en voyant l'énorme bandage en dessous. J'enfilais un jeans sans me plier en deux (facile) et ne prenait même pas la peine de mettre des chaussures avant de me maquiller vite et fait et d'arranger mes cheveux. Je descendis les marches lentement et arrivait enfin a la porte, je pris un grosse inspiration avant d'ouvrir la porte.

    " Salut Romane "
    Me dit il avec son petit sourire en coin propre a lui même et qui me faisait toujours fondre comme neige au soleil. Malgré la douleur je ne pu m'empêcher de lui sourire et d'avancer un peu vers lui et me mettre a sa hauteur.

    Salut

    Dis-je dans un murmure avant de m'avancer encore, juste assez pour pouvoir poser un doux baiser sur ses lèvres parfaite et douce. Je me reculais malgré moi pour qu'il ne me prenne pas dans ses bras et donc serre mes côtes et lui dit d'une voix douce mais légèrement tendue

    Qu'est-ce que tu fais ici ? Enfin..je suis contente de te voir mais, je ne m'y attendais pas.. Tu veux entrer ?

    Le jour ou j'apprendrais a parler correctement en sa présence franchement, c'est que j'aurai fais un grand pas dans l'humanité me dis-je a moi même pendant que j'attendais sa réponse, lui aussi semblait tendu, il avait peut être quelque chose a me dire..

_________________

(c) Louna
♥️ Aimer d'amour, c'est partir à la conquête des étoiles et tout risquer pour un embrasement du ciel
Robert Escarpit.
Revenir en haut Aller en bas
avatar

♠ Hey , I am Ashton Taylor
So' Hybride


Messages : 67
Date d'inscription : 21/12/2009
Localisation : Par ci ou par là
Humeur : La meilleure du monde : D

Feuille de personnage
Liens:
Citation préférée:


MessageSujet: Re: & je voudrais que tu te rapelle notre amour est eternel, pas artificiel. { Romane & Ashton }   Dim 4 Juil - 19:17

    C'est donc comme ca qu'en ce début d'après-midi je m'étais retrouvé a la porte de chez Romane, les mains moites a cause du stresse. Ce que j'avais a lui dire était compliqué et même si au fond c'était normal après les mois que nous avions passé ensemble, je n'arrivais pas a me contrôler. Dire a quelqu'un qu'on l'aime ce n'est jamais facile. Devant la porte, j'attendis quelques temps. Personne ne semblait être là a première vue, j'hésitais donc a partir mais juste avant que je tourne les talons on vint m'ouvrir. C'était elle. Elle me salua avec un doux baiser puis recula, comme si elle voulait éviter un contact trop proche entre nous. Je ne dis rien et restait impassible mais dans le fond je me demandais bien pourquoi elle s'était si vite éloignée, ca me travaillait et si elle ne voulait plus de moi ? Enfin, c'est surement une impression. Je secouai la tête légèrement la tête puis elle me dit:

    Qu'est-ce que tu fais ici ? Enfin..je suis contente de te voir mais, je ne m'y attendais pas.. Tu veux entrer ?

    Je grimaçai, c'est vrai dans un sens, de quel droit je m'invitais chez elle et sans prévenir en plus. Mais bon, j'avoue que le ton de la première question m'avait vexé, enfin plutôt heurter ma fierté. J'avais l'impression d'arriver au mauvais moment, même d'être en trop. C'était étrange mais venant de la femme de sa vie, sa fait encore plus mal. Qu'importe, je n'allais pas en faire toute une histoire, pas aujourd'hui. De toute manière, j'étais trop préoccupé par la façon dont j'allais annoncer " la chose " que pour faire attention a une phrase qui a sans doute été dite au tac au tac. Je hochai la tête à son invitation à entrer et la suivit à l'intérieur.

    _ Enfaite, je suis venu pour te parler de quelque chose qui...

    C'est la que je remarquai quelque chose d'étrange, de dos son bustier prenait une forme étrange et l'on pouvait distinguer un bandage jauni a cause de produit anesthésiant sans doute, je fronçai les sourcils et observai plus attentivement. Son pansement semblait très serré surtout au niveau des cotes, je ne doutais pas qu'elle souffrait, ce serait pour ca qu'elle n'aurait pas voulu que je la serre dans mes bras ? La seule façon de savoir est de demandé. C'est ce que je fis après quelques minutes de silence:

    _ Tu t'es blessée ?

    Elle s'était retournée vers moi, elle semblait étonnée de ma question. Pourtant rien de plus naturel, je m'inquiète pour elle mais ce qui me dérange c'est comment est-ce qu'elle a fait pour se blesser ? Ici, en pleine forêt, a part une chute d'un arbre il y a pas grand danger. Sauf peut-être... les vampires et les loups qui rodent. Je grimaçai, essayant d'effacer cette idée de ma tête. Je remarquai ensuite d'autres bleus à ses bras. Je m'approchai et prit doucement son poignet pour explorer les marques de plus près. Quelques coups bleus, récents. Bizarre il y a deux jours elle n'avait absolument rien. Romane me cache quelque chose, j'en suis sur ! Des idées plus farfelues les unes que les autres me parcourait la tête.
Revenir en haut Aller en bas
avatar

♠ Hey , I am Romane James
When you look me in the eyes


Féminin Poissons Chien
Messages : 146
Date de naissance : 13/03/1994
Date d'inscription : 21/09/2009
Age : 24
Localisation : Dans tes rêves peut être :p
Emploi/loisirs : Lycéenne amoureuse et à le recherche de sa voie, loup-garou paumé , guitariste et chanteuse a ses heures perdues.
Humeur : Complètement folle x)

Feuille de personnage
Liens:
Citation préférée: Si tu as de nombreuses richesses, donne de ton bien ; si tu possèdes peu, donne de ton coeur.


MessageSujet: Re: & je voudrais que tu te rapelle notre amour est eternel, pas artificiel. { Romane & Ashton }   Lun 5 Juil - 16:23

    Qu'est-ce que tu fais ici ? Enfin..je suis contente de te voir mais, je ne m'y attendais pas.. Tu veux entrer ?


    En prononçant cette phrase j'avais bien remarqué que le ton de ma première question était un peu brusque, même un peu trop. Bien que c'était involontaire de ma pare je vis dans les yeux d'Ashton une certaine déception, de la tristesse. J'avais vraiment du le blesser en disant ça et le remord me gagna directement, il devait se dire que je ne voulais pas le voir et que ça m'embêtait qu'il soit là avec moi alors que c'était tout le contraire. Le voir emplissait mon cœur d'un bonheur indéfinissable, j'aimais le toucher, ses baisers étaient devenus ma drogue et rien que le fait qu'il pense a moi me donnait des ailes. Je soupirais, j'aurai tellement voulu m'excuser d'avoir dis ça, le prendre dans mes bras et lui dire simplement «Pardonnes moi, je t'aime» Mais c'était impossible ! Aujourd'hui un mur de pierre était dressé entre nous deux et je ne pouvais le briser, il ne le pouvait pas non plus. Il était condamné a rester dans l'ignorance comme j'étais condamnée a le perdre quoi qu'il arrive..c'est vrai, comment faire confiance a quelqu'un qui ne fait que vous mentir a longueur de temps ? Je baissai les yeux, n'osant plus croiser son regard pourtant j'avais remarqué qu'il avait accepté ma proposition de le laisser entrer.

    Pendant un instant j'avais légèrement regretté de lui avoir demander ça, je reconnais que j'avais a présent peur de me retrouver seule avec lui, peur qu'il remarque mes blessures et peur que ma famille ne débarque a n'importe quel moment, sous une forme ou sous une autres. Sans rien dire j'avais ouvert un peu plus la porte et était passé devant pour lui monter le chemin jusqu'au salon. Je sentis ses pas derrière les miens et j'eus envie une nouvelle fois de me retourner et de l'embrasser, serrant les poing je continuais d'avancer dans le couloir, passa la porte qui donnait directement dans le salon de ma tante. Un salon moderne et aux couleurs chaudes. Tout en l'écoutant j'avais traversé le salon et la salle a mangé, séparés seulement par les deux canapés d'angle en cuir noir et avait rejoins la cuisine ou j'avais pris appuis sur le plan de travail pour être certaine de ne pas flanché, il avait coupé sa phrase en plein milieu de ce qu'il était en train de dire et je me raidis directement. Je me retournais vers lui l'air inquiet, il s'était arrêté dans la salle a manger le visage torturé par l'inquiétude, le doute.

    _ Tu t'es blessée ?

    Mes muscles se raidirent d'avantage et un espèce de coup de jus me parcouru le corps, d'un geste lent pour ne pas me faire mal je me retournais vers lui en prenant un air surprit histoire de gagner du temps. En réalité je me demandais comment il avait pus savoir ça, discrètement je passais ma main gauche dans mon dos et me doigts ne tardèrent pas a sentir les bandes de mon pansement qui sortaient de mon bustier, bien à la vue, la discrétion assurée !

    Oh ça, rien de grave..Une mauvaise chute dans l'escalier hier soir.

    Je me méfais de ce qu'il allait me répondre, j'espérais de toutes mes forces qu'il me croit même si on ne ce brisait pas des côte en tombant dans les escaliers. Je le vis s'approcher de moi et je résistais a l'envie de reculer encore une fois. Il prit doucement mon poignet couvert de bleu et je vis ou il venait en venir, caressant mon bras abimé il me regardait le yeux torturés par des question que j'entendais sans qu'il les prononce de lui même. Je baissa a nouveau le regard

    Je sais, je ne me suis pas loupée

    Bredouillais-je maintenant pour justifier l'état de mes bras. Prenant le risque de lever les yeux je vis qu'il m'examinait de haut en bas et dans un léger élan de panique je récupérais mon poignet et reculait brusquement, prenant la fuite encore une fois. Tellement bien qu'en reculant je me cognais les côtes droite contre le coin du plan et travail, une douleur atroce surgit a nouveau en moi, pire que les autres elle me fit pousser un cri de douleur. Instinctivement je me penchais et a nouveau sous la douleur et je sentis partir, prête a m'écraser sur le sol..

_________________

(c) Louna
♥️ Aimer d'amour, c'est partir à la conquête des étoiles et tout risquer pour un embrasement du ciel
Robert Escarpit.
Revenir en haut Aller en bas
avatar

♠ Hey , I am Ashton Taylor
So' Hybride


Messages : 67
Date d'inscription : 21/12/2009
Localisation : Par ci ou par là
Humeur : La meilleure du monde : D

Feuille de personnage
Liens:
Citation préférée:


MessageSujet: Re: & je voudrais que tu te rapelle notre amour est eternel, pas artificiel. { Romane & Ashton }   Mar 6 Juil - 18:23

    Pourquoi avais-je cette foutue impression de ne pas être le bienvenue ici ! Je ne me sentais même plus à ma place, comme un étranger. Je regardai celle que j'aimais et qui m'avait invité a entrer mais j'entendais dans sa voix de l'inquiétude et de la froideur. A quoi rimait tout cela ? Je me sentais pris au piège ici, j'avais l'impression d'ignorer quelque chose d'important et que Romane ne voulait pas me dire. Elle fuyait toute mes approches et maintenant ce n'était même plus une question de fierté, j'étais vraiment mal et je ne savais pas pourquoi. Le genre de sentiment qui torture et dont on ne peut rien. Pour ne pas arranger les choses, j'avais constaté sur son corps plusieurs marques, des hématomes un peu partout mais surtout ce gros bandage qui entourait presque tout son dos. J'avais alors imaginé le pire, et si elle était battue par...je ne sais qui de sa famille ! Si jamais elle avait été agressée ?! Bon dieu, si c'était ca et que je remettais la main sur le coupable il serait tout de suite réduit en pièce ! Je l'aurais fait souffrir, jusqu'à qu'il n'ait plus de source de vie en lui. Je lui aurais retiré son âme si sauvagement que son corps mort s'en torturait encore après la mort. La personne qui touchera Romane, aurait a faire à moi. Et même si peu de gens le savent, derrière mes airs d'ange se cache un monstre assoiffé de sang dont je suis peu fier enfaite... Je déshonneur la mémoire de ma mère en pensant cela et en me nourrissant de sang de temps en temps mais c'est tellement bon... Ca me rend bien, plus fort. Mon père, lui au début, s'était parfaitement adapté au régime végétarien, enfin a ce qu'il m'a dit car je n'étais pas né mais quand ma mère est morte, il était si mal... Merde, pourquoi je repense à ca. A part à me faire du mal, ca ne sert a rien surtout que ce n'est pas le moment de flancher si je veux comprendre pourquoi Romane est dans cet état. Je pris donc une grande respiration en examinant ses marques, elle semblait mal à l'aise. Trop mal à l'aise...

    Oh ça, rien de grave..Une mauvaise chute dans l'escalier hier soir.

    Je ne pus m'empêcher de froncer les sourcils, je n'y croyais pas un mot. Si c'était vrai, elle n'aurait pas fuit ainsi mon regard. Et de plus, même avec une chute dans les escaliers, elle ne se serait pas blesser de cette manière. Je regardais encore une fois ses bleus puis grimaçai avant de dire:

    _ Pourquoi tu ne me dis pas la vérité ?

    Elle me regarda d'abord, elle savait pertinemment que je ne la croyais pas alors pourquoi s'enfonçait-elle dans les mensonges en me disant qu'elle ne s'était pas loupée ? Elle ne me fait donc pas confiance. C'est alors qu'elle recula vivement pour libérer son poignet de ma main, ensuite j'entendis juste un cri de douleur et elle se pencha dangereusement en avant. D'instinct, je me précipitai à ses côtés et la maintenai pour éviter une chute. J'entourai sa taille d'un de mes bras en prenant soin de ne pas toucher l'endroit ou elle avait mal et me dirigeai vers la sortie.

    _ Allait sa suffit, je t'emmène à l'hôpital !

    J'ouvris la porte et l'emmenai dehors pour me diriger vers ma voiture garée devant la maison. Elle n'avait pas de raison de protester ! Jamais je ne la laisserais dans cet état et elle devait en être consciente ! Je suis sur que le Dr. Cullen pour l'aider à aller mieux, en plus d'être un bon médecin c'est un ami de mon père.
Revenir en haut Aller en bas
avatar

♠ Hey , I am Romane James
When you look me in the eyes


Féminin Poissons Chien
Messages : 146
Date de naissance : 13/03/1994
Date d'inscription : 21/09/2009
Age : 24
Localisation : Dans tes rêves peut être :p
Emploi/loisirs : Lycéenne amoureuse et à le recherche de sa voie, loup-garou paumé , guitariste et chanteuse a ses heures perdues.
Humeur : Complètement folle x)

Feuille de personnage
Liens:
Citation préférée: Si tu as de nombreuses richesses, donne de ton bien ; si tu possèdes peu, donne de ton coeur.


MessageSujet: Re: & je voudrais que tu te rapelle notre amour est eternel, pas artificiel. { Romane & Ashton }   Mer 7 Juil - 17:58

    _ Pourquoi tu ne me dis pas la vérité ?

    «J'aimerai bien mon amour..j'aimerai bien..» pensais-je pour moi même, je n'osais toujours pas le regarder et face, je sentais son regard sur moi et ses mes membres abimés, je sentais aussi la tristesse et la déception dans le ton de sa voix veloutée et tendre malgré la rancune qu'il avait a envers moi et mes mensonges. Si je n'avais pas été aussi fière de nature, j'aurai fondue en larmes dans ses bras pour lui demander pardon, plus les minutes passaient plus je me sentais faible face a lui. La douleur que je lui causait me faisait presque plus mal que celle causée par mes côtes brisée.

    Je ne vois pas de quoi tu parles..

    En même temps j'avais récupéré mon poignet encore sans jamais oser le regarder dans les yeux. Je savais que ça me trahissait mais en même temps je ne me sentais pas le courage ni la force de soutenir son regard accusateur et brulant d'impatience de connaître les vrais raisons qui me poussaient et l'éviter depuis le début alors qu'il y a encore deux jours nous étions si proche, si unis. Je me souvenais encore de cet après midi sur la plage de la Push, nous étions seul lui et moi et même si il y avait du monde autour de nous je ne voyais que lui et moi, tous les deux dans une bulle loin du monde, loin des loups-garou, loin des vampires et autres créatures surnaturelles. Ce jour là avait été l'apothéose du paradis sur terre qu'il incarnait depuis qu'il était entré dans ma vie, lui mentir m'arrachait le cœur d'une façon inimaginable, j'aurai préféré me briser les côtes vingt fois d'affiler que continuer dans cette situation. Cette cogitation sur l'amour de ma vie m'avait tellement accaparé que dans le geste brusque qui avait suivit ma tentative pour lui échapper encore une fois mes côté percutèrent le coin de plan de travail en zinc de ma tante et je les sentis s'enfoncer d'avantage en moi. Une douleur a hurler me prit d'assaut et sous le réflexe de la douleur je me penchais pour me recroqueviller sur moi même, une erreur puisque que j'eus encore plus mal et ça me fit basculer en avant. J'allais m'écraser sur le sol quand je sentis les bras d'Ashton autour de moi, prenant apparemment soin de ne pas appuyer ou j'avais mal il commença en avancer en me soutenant de mieux qu'il pouvait. Bien que je souffrais le martyr je trouvais encore le moyen de l'idéaliser, combien de jeune homme aurai réagit comme ça avec moi ou une autre, tellement protecteur..tellement parfait. Il me fit avancer un peu dans la pièce et je me laissais faire pensant qu'il m'aiderai a aller m'allonger dans le canapé. Cependant il me garda dans ses bras et me ramena dans le couloir

    _ Allait sa suffit, je t'emmène à l'hôpital !

    Sans que je n'ai eu le temps de protester il nous fit sortir de la maison a grand pas et me ramenait vers sa voiture. Non ! Il ne fallait pas qu'il n'emmène ailleurs comment réagiraient les médecins si demain je n'avais strictement plus rien ? Et Ashton aussi..il lz saurait forcement en venant me voir. Si du moins après ça il voulait encore entendre parler de moi.. Brusquement je me sortais de ses bras et me tenait debout par je ne sais quel miracle de la nature. J'osais enfin le regarder dans les yeux pour la première fois depuis tout à l'heure. J'avais raison son regard reflétait l'inquiétude et le doute qui le dévoraient.

    Je veux rester ici, s'il te plait

    J'avais repris le regard amoureux que je lui lançai encore il y a deux jour, le regard de la Romane qu'il connaissait et qu'il aimait ou avait jadis aimé. Celui de la Romane un jour dans la boite de nuit et surtout sous la nuit étoilé de Port Angeles, celui de la princesse en robe rouge un soir de fête a Forks. Je lui pris doucement la main et enlaçait ses doigts dans les miens pendant que j'essayais de revenir un peu vers la maison et non vers sa voiture. Il râlerai surement a mon envie de rester ici et de ne pas me soigner mais il le fallait..

    Attend moi ici

    Sur ce je rentrais dans la maison d'un pas mal assuré et me dirigait vers la salle de bain qui heureusement pour moi était au rez de chaussé, me tirant jusqu'à la boite a pharmacie j'en sortis une boite d'anti douleurs a ne prendre qu'en cas d'urgence, pour les humains en tout cas. Je ramenai la boite dans la cuisine et en avala une dose a assommer littéralement un cheval avec un grand verre d'eau. Du même pas boiteux je rejoignais Ashton dehors, il tournait en rond le pauvre..

    Tu voulais me parler de quelque chose je crois..
    Dis-je dans un murmure et levant la tête pour le regarder a nouveau dans les yeux, je décidant les escaliers du perron sans me casser la figure et marchait vers l'espèce d'immense espace vert qui séparait ma maison de la forêt. Je l'invitais a me suivre avec le ton le plus serein que je pouvais

    On marche ?

_________________

(c) Louna
♥️ Aimer d'amour, c'est partir à la conquête des étoiles et tout risquer pour un embrasement du ciel
Robert Escarpit.
Revenir en haut Aller en bas
avatar

♠ Hey , I am Ashton Taylor
So' Hybride


Messages : 67
Date d'inscription : 21/12/2009
Localisation : Par ci ou par là
Humeur : La meilleure du monde : D

Feuille de personnage
Liens:
Citation préférée:


MessageSujet: Re: & je voudrais que tu te rapelle notre amour est eternel, pas artificiel. { Romane & Ashton }   Ven 9 Juil - 11:25

    Je veux rester ici, s'il te plait

    Etais-ce une blague ? Je fronçai les sourcils, en plus de me cacher des choses elle refusait de se faire soigner et elle pensait que j'allais abandonner si vite juste parce qu'elle me regardait amoureusement et qu'elle m'avait pris la main. En général, j'aurais craqué c'est vrai, j'aurais laissé tomber mais là l'histoire est bien plus complexe. Les pires scénarios se déroulaient dans ma tête et elle ne veut pas m'en parler. Elle pouvait donc préparer ses affaires, je l'emmènerais à l'hôpital de gré ou de force.

    Attend moi ici

    Elle entra à l'intérieur en tenant difficilement sur ses jambes, je soupirais. Elle ne m'écoutera donc jamais, j'étais sur qu'elle refuserait d'aller se soigner sérieusement mais je ne pouvais pas laisser celle que j'aime souffrir ainsi, même la voir marcher me fait mal pour elle et encore une fois, le pire c'est que je ne sais absolument pas ce qu'elle a. Elle partit donc pendant quelques minutes puis revint, moi je faisais les cents pas dehors, je me torturais intérieurement et elle, ne me rappela que ce que je devais lui dire. Elle vint me rejoindre et se mit à marcher en me proposant de faire de même. J'acceptai comptant le temps qu'elle mettrait avant que la douleur la reprenne, si c'était le cas, directement et sans discussion elle ira au Mémorial Hôpital de Forks.

    J'observais donc ce qu'il y avait autour de nous, il était temps que je lui parle mais a cause de son état je redoutais sa réaction. Et si elle ne voulait plus de moi ? Ah c'est pas vrai je recommence ! Pourquoi je doute autant ?! Jamais encore je n'ai autant stresser avec une fille mais elle...c'est tellement plus fort, c'est la femme de ma vie je le sens et je le sais. Je pris alors une grande respiration et serrai ma main dans la sienne avant de la regarder dans les yeux.

    _ Je dois te parler de toi et moi...Ca fait quelques mois qu'on est ensemble et j'aimerais que ce soit...disons plus officiel. Je sais ce que je ressens pour toi.

    Je ne remarquai a première vue aucune réaction, elle restait là et me regarder sans bouger même qu'a un instant j'ai cru qu'elle avait eu une crise cardique, je haussai donc un sourcil puis dit d'un air hésitant.

    _ Je t'aime Romane.
Revenir en haut Aller en bas
avatar

♠ Hey , I am Romane James
When you look me in the eyes


Féminin Poissons Chien
Messages : 146
Date de naissance : 13/03/1994
Date d'inscription : 21/09/2009
Age : 24
Localisation : Dans tes rêves peut être :p
Emploi/loisirs : Lycéenne amoureuse et à le recherche de sa voie, loup-garou paumé , guitariste et chanteuse a ses heures perdues.
Humeur : Complètement folle x)

Feuille de personnage
Liens:
Citation préférée: Si tu as de nombreuses richesses, donne de ton bien ; si tu possèdes peu, donne de ton coeur.


MessageSujet: Re: & je voudrais que tu te rapelle notre amour est eternel, pas artificiel. { Romane & Ashton }   Mar 13 Juil - 17:19

    Bien que j'espérais de tout mon cœur qu'il réagisse comme il l'avait fait, le fait qu'il me suive sans trop râler me surprit quelque peu, j'avais pourtant bien vu dans son regard toute l'exaspération du monde envers ma résistance pour me faire soigner correctement. Sans rien dire il avait franchit les quelques mètres qui nous séparaient et s'était arrêté face a moi, enlaçant ses doigts dans les miens. Je m'étais remise a marcher lentement sans pour autant prononcer un mot, je m'efforçais de rester bien droite et de garder des mouvements les plus souples possibles, plus question qu'une crise de douleur ne perturbe encore notre conversation déjà bien musclée. Je savais qu'au moindre signe de douleur il m'emmènerai de force a l'hôpital le plus porche et je comprenais, qu'aurai-je fais a sa place ? Si je voyais l'amour de ma vie se tordre d'un douleur que je ne comprenais pas.. Je baissa a nouveau les yeux vers le sol terreux, ce que je lui faisais vivre était un supplice incompréhensible pour lui et je m'imaginais très bien les milliards de questions qui pouvaient se bousculer dans sa tête, des questions dont seule moi avait les réponses mais qui ne pourrait jamais les lieu révélées.

    Je sentis sa main se serrer dans la mienne et malgré la situation ça m'arracha un léger sourire, malgré tout je l'aimais tellement..il ne réalisait surement l'étendue de mes sentiments pour lui et c'était peu être mieux comme ça, pour sa propre sécurité il fallait peut-être que nous restions a une certaine distance l'un de l'autre. Je tressaillis a cette pensée, le savoir prêt et moi et pourtant si loin me rendait malade, pire ça me tuait littéralement de l'intérieur. Je fis une grimace qu'il ne pouvait voir puis il prit la parole depuis un certain long moment ou nous marchions. Enfin, long, il m'avait paru une éternité alors qu'en me retournant (ce que je ne pouvais faire sans hurler de douleur) j'étais sûre de me rendre compte que nous avions parcourus quoi, dix ou vingt mètres.

    _ Je dois te parler de toi et moi...Ça fait quelques mois qu'on est ensemble et j'aimerais que ce soit...disons plus officiel. Je sais ce que je ressens pour toi.


    A première vu je ne réagis pas tout de suite, pas que j'étais abrutie par la dose de médicaments que j'avais prise juste avant mais aujourd'hui j'étais quelque peu en ralentit question perspicacité. C'est pourquoi je n'avais encore rien dit, analysant silencieusement sa phrase dans ma tête , je voyais vaguement ou il venait en venir bien que la notion de «plus officiel» me paraissait étrange. Il n'allait pas me demander en mariage quand même ? Dans d'autres circonstances j'aurai ris a la connerie qui venait de me traverser l'esprit, pourtant rien de vint. Levant les yeux vers lui j'attendais la suite, la conclusion de ce qu'il voulait dire car je savais qu'il y en avait une, que cette première déclaration ne servait que d'entrée a la matière en quelque sorte. Ce que j'attendais ne se fit pas attendre trop longtemps et serrant encore plus ma main dans la sienne, il prononça un peu hésitant sûrement face a mon manque de réactivité :

    _ Je t'aime Romane.

    Soudain, tout absolument tout me parut clair comme de l'eau de roche, comme une évidence qui venait de me percuter de plein fouet a cet instant même. Dans un espèce de flash qui apparut dans mon esprit je nous vis tout les deux mains dans la main face a un autel, je portais une robe blanche immaculée et lui un costume noir, il était magnifique.. Un autre flash apparut et je le vis courir après une petite fille ou boucles brunes et aux yeux éclatant d'un bleu lagon. Enfin je me vis arriver derrière eux en riant, mes bras posés sur mon ventre imposant par ma grossesse déjà a un stade bien avancée et mes mains le caressant tendrement. J'étais resplendissante de joie. Soudain, un troisième et dernier flash apparut, plus sombre et froid que les deux premier.

    Je me voyais devoir partir de chez nous sans raison a lui donner, muter et combatte d'arrache pied comme je l'avais fais cette nuit puis soudain je le vis apparaître dans les bois sombre ou la guerre faisait rage. Perdu au milieu d'immenses loups et d'autres ressemblant a des humains mais qui étaient tout sauf ça.. Je le voyais tenter de s'enfuir mais vite prit en grippe par un vampire au trait parfait et dangereux..je me voyais courir vers lui plus vite que jamais, je sentais que je voulais lui hurler de s'enfuir, de partir d'ici mais ma forme m'en empêchait. N'aillant pas été assez rapide, je voyais mon ennemis juger tuer l'amour de ma vie sous mes yeux..sans pouvoir réagir ni dire quoi que ce soit. Le flash s'arrêta au moment ou j'arrivais prêt de son corps me couchant a côté de lui, prête a me faire tuer a tout moment. Quand je revint a moi il me regardait d'un air inquiet, je lâchais sa main doucement et entreprit de reculer un peu, je ne le fis pas pour autant. Je m'enlaçais moi même avec mes bras comme pour me réconforter moi même et baissai la tête

    Ashton je..je crois que ce serai une erreur de faire ça..Tu ne sais pas dans quoi tu t'engage..pas avec moi..

    Mon ton était hésitant et légèrement froid, plein de regret que je ne pouvais expliquer. J'allais sûrement lui briser le cœur et briser le miens en même temps mais la réalité était que, aussi douloureuse qu'elle fut il ne m'appartenait pas de le garder..de risque sa vie parce que je l'aimais..

_________________

(c) Louna
♥️ Aimer d'amour, c'est partir à la conquête des étoiles et tout risquer pour un embrasement du ciel
Robert Escarpit.
Revenir en haut Aller en bas
avatar

♠ Hey , I am Ashton Taylor
So' Hybride


Messages : 67
Date d'inscription : 21/12/2009
Localisation : Par ci ou par là
Humeur : La meilleure du monde : D

Feuille de personnage
Liens:
Citation préférée:


MessageSujet: Re: & je voudrais que tu te rapelle notre amour est eternel, pas artificiel. { Romane & Ashton }   Mer 4 Aoû - 13:25

    Nous marchâmes pendant quelques minutes, je ne pouvais m'empêcher de guetter a chaque pas qu'elle faisait à mes cotés un signe de douleur qui m'obligerait à l'emmener à l'hôpital, c'est peut-être une mauvaise façon de penser mais j'aurais aimé qu'elle sente une petite douleur pour l'obliger a se soigner, la voir ne rien faire dans son état est encore plus douloureux pour moi. Inquiet, je ne dis pourtant rien jusqu'à ce que je m'arrête trouvant le moment presque potable pour lui parler car en effet je ne m'attendais pas à la voir souffrante en arrivant ici. Je serrai ma main dans la sienne et prit une grande respiration pour lui dire...lui dire a quel point elle est importante pour moi, lui dire que ce n'est pas qu'une amourette d'adolescent, un flirt ou juste une attirance. C'est l'amour le vrai, je le sais c'est comme ca... C'est avec Romane que je veux faire ma vie, juste avec elle et rien qu'avec elle. J'aimerais que la vie soit moins compliqué... que les choses soient plus simple a annoncer. J'aimerais qu'elle me dise qu'elle a autant envie d'être avec moi que moi j'ai envie d'être avec elle. Seulement, les choses sont compliqués et son silence me fit hésiter. Ma gorge sèche m'avait empêché de parler pendant un moment puis je ravalais bruyamment ma salive et fini par dire que je l'aime. Je m'étais alors jamais sentis aussi léger bien que très anxieux. Elle lâcha alors ma main et sans oser me regarder dans les yeux, elle entre-ouvrit la bouche :

    Ashton je..je crois que ce serai une erreur de faire ça..Tu ne sais pas dans quoi tu t'engage..pas avec moi..

    Je venais de me faire embrocher le coeur ce qui laissa un trou béant dans ma poitrine, un trou qui ne pouvait jamais se refermer. Elle venait de m'arracher le coeur à main nue sans m'avoir regarder, sans même entre-voir ma douleur. J'aurais voulu hurler, détruire, pleurer, me vautrer sur le sol et ne plus en bouger, mourir... La vie ne vaut pas la peine d'être vécue si c'est sans elle. Seulement ce que je voulais ne se passa pas, j'étais resté là immobile devant elle, les yeux perdus dans le néant, le coeur violemment arrachés au reste de mon corps et mon âme envolée. Il ne restait plus rien de ce que j'étais, soudain les choses avaient changées, le monde ne tournait plus, il était gris et siniste, le joie, la bonne humeur ce n'était que du vent, seul la douleur restait. Les plus anciens mauvais souvenirs comme les plus réscents. J'attendais un signe de sa part pour m'annoncer que ce n'étais qu'une mauvaise farce ou qu'elle hésitait juste mais...bon sang mais pourquoi se faire des illusions. A quoi sa sert hein ?! J'entrais alors dans une colère noir si bien que tout mon être le ressentais, j'étais devenu pâle et froid ma température corporelle avait chuté brutalement de quatre-trois à moins cinq degré, mes yeux étais noircis, mes muscles raides ne demandait qu'a être solicité. Je voulais tout détruire mais sans lui faire du mal, cela était impossible. Je me contentai de dire d'un air méprisant:

    _ Tu es entrain de me jeter...

    Elle allait dire un mot mais je l'interrompis mes lèvres me brûlaient j'avais tellement de chose à dire et intérieurement la colère montait si bien que la tristesse qui m'avait infligée cette froideur d'auparavant laissa place a une chaleur brulante, comme un fièvre dont on pouvait mourir, frôlant les cinquante degrés j'allais explosé. Je reculai alors d'un pas puis deux avant de lui hurler à la figure.

    _ D'après toi tout ca c'est une erreur ?! Je sais très bien a quoi je m'engage avec toi, je sais que c'est toi que je veux et jusqu'à présent je pensais que je comptais pour toi ! A ce que je vois je me suis trompé ! Tu veux que je te dise c'est quoi l'erreur ?! De croire que je pouvais être avec toi ! De croire que tu étais celle qui me fallait oui c'est une erreur !

    Les larmes aux yeux, je baissai alors d'un ton avant de dire:

    _ J'ai jamais aimé autant et personne ne m'avait jamais fait souffrir avant, pas comme toi en tout cas.

    Je me retournai vivement et cognai dans le premier objet que je vis, un arbre en l'occurrence qui s'effondra sous mon poing lourd et dur. Devant la plante morte, je restais sans bouger... Comment expliquer ce que je ressens, la haine et l'amour ne s'est jamais aussi bien marié et la frontière brisée ces sentiments sont plus proche qu'on ne le croix.
Revenir en haut Aller en bas
avatar

♠ Hey , I am Romane James
When you look me in the eyes


Féminin Poissons Chien
Messages : 146
Date de naissance : 13/03/1994
Date d'inscription : 21/09/2009
Age : 24
Localisation : Dans tes rêves peut être :p
Emploi/loisirs : Lycéenne amoureuse et à le recherche de sa voie, loup-garou paumé , guitariste et chanteuse a ses heures perdues.
Humeur : Complètement folle x)

Feuille de personnage
Liens:
Citation préférée: Si tu as de nombreuses richesses, donne de ton bien ; si tu possèdes peu, donne de ton coeur.


MessageSujet: Re: & je voudrais que tu te rapelle notre amour est eternel, pas artificiel. { Romane & Ashton }   Mar 10 Aoû - 14:34

    Je n'avais pas encore osé lever les yeux vers lui depuis que je venais de le repousser malgré moi, je me surprenais a me concentrer sur la moindre petite chose qui était a la portée de mes yeux. Une touffe d'herbe plus haute que les autres, un cailloux avec lequel le jouais nerveusement du bout de ma converse, le bruit des feuilles de l'arbre a côté de nous secouées nonchalamment par le vent. C'était ridicule de fuir ainsi comme l'aurai fait une gosse devant une grosse bêtise qui allait lui provoquer des ennuis et pourtant je ne pouvais m'en empêcher, je fuyais comme je pouvais la douleur de ce que je venais de lui faire..de Nous faire a tout les deux. Malgré mes occupations fuyardes je n'avais pas réussi a être totalement imperméable a la situation et j'avais sentit couler le silence sombre et froid qu'avait laissé derrière ma déclaration comme une douche gelée sur la tête. Tout le bonheur et la joie de le revoir, qu'il soit a mes côté s'était évanouie dans la nature comme une brise d'été dispersée par le rude vent d'hiver. Comme si tout les élément s'y prêtaient pour nous faire vivre d'autant plus l'enfer du moment il fit soudain plus sombre qu'auparavant, de gros nuage noir venant du sud s'étaient posés dans le ciel de Forks, il fit plus froid aussi car même si ça n'avait pas d'impact sur moi je sentis le vent monter et venir fouetter mes long cheveux ondulés. Mes yeux était encore pointés sur le sol, j'étais immobile depuis un certain temps qui me paru une éternité tout entière. Je sentais sa respiration étrangement saccadée ainsi que les tremblements de sa peau comme si elle était devenue de marbre et de glace, durci par la souffrance et désormais impénétrable.

    _ Tu es entrain de me jeter...
    NON ! Je levais brusquement la tête pour le contredire, je ne pouvais pas le laisser croire ça ! Il l'aurai fallut mais qu'importe j'en étais incapable il fallait qu'il sache que je l'aime..au moins ça et ensuite j'aurai trouvé une raison qui fasse qu'on ne pouvait pas être ensemble..n'importe laquelle mais pas les sentiments jamais.. C'était l'amour de ma vie et pour rien au monde je ne l'aurai laisser croire que je ne l'aimais pas..pas comme il disait m'aimer... Il me coupa sèchement comme jamais il ne l'avait fait, je pris le courage de le regarder et une sensation de douleur me frappa instantanément comme une énorme gifle en plein visage. Ses traits angéliques que j'avais tellement contemplé jusqu'à maintenant étaient déformés par la souffrance, je sentais ses muscles se crisper jusqu'ici sans parler de ses magnifiques yeux qui étaient devenus noir et effrayant.. Il n'était plus le même, il semblait hostile et dangereux comme ci il allait d'une seconde a l'autre craquer et attaquer..il ressemblait a..un vampire. Je reculais d'un pas et baissai la tête en sentant les larmes venir et couler doucement le long de mes joues, tout était de ma faute je voulais mourir la maintenant de n'importe quelle façon, qu'un éclair me tombe dessus a l'instant même et me foudroie, qu'une armée de vampire m'achève je n'y opposerai aucune résistance. Il parla longuement et je n'osais plus vraiment l'écouter, je n'étais pas digne de ce qu'il disait, pas digne qu'il me parle ni qu'il m'aime.

    Il marqua un temps avant de finir par une phrase qui me transperça littéralement le cœur, le corps et l'âme au plus profond de moi je sentis sa souffrance rejoindre la mienne en plus de l'intonation de sa voix qui laissai croire qu'il était en larmes. Les miennes coulaient maintenant a flot bien que m'efforçant de me cacher dans mes cheveux je sentis mon corps être secoué de violent tremblements qui me firent vaciller sur mes pieds déjà instables depuis le début. C'était la première fois que j'avais une crise aussi intense, j'étais incapable de reprendre mes esprits..mais bon sang ou étaient passés les conseils de maitrise de soi qu'Alex m'avait enseigné ?! J'étais a présent prise de spasme si puissant que je tombais a genoux, mes côte pourtant vivement secouées n'était plus qu'un pincement noyé dans la douleur de l'avoir perdu. Il s'était reculé et je levais les yeux pour voir qu'il partait. Dans un mouvement de désespoir je me levais comme je pouvais murmurant dans un sanglot

    Mon amour..non !

    Il frappa dans un arbre comme l'aurai fait quelqu'un d'en colère et se serai fait largement plus mal a lui même qu'a l'arbre. Pourtant celui-ci vacilla dangereusement de droit a gauche, je sentis ses racine sous mes pieds sortir de terre et je reculais complètement abasourdie. Levant les yeux vers le tronc je vis l'énorme masse de bois me tomber dessus, tout les sentiments que je ressentais se bousculèrent d'une manière insupportable en moi dans un grognement sourd je bondis sur ma droite pour éviter l'arbre qui s'effondra sur le sol. Quand j'eus atterri a nouveau sur le sol j'étais sur quatre grosses pattes poilue et dotés de griffes, mon corps immense et couvert d'une fourrure noir d'ébène et ma tête au long museau noir renfermant de longues canine acérées. Il me fallut un instant avant que je me rende bien compte que j'avais muté, Ashton était devant moi et avait tout vu sûrement..il avait du se sauver en courant et il aurait eu raison.. Je levais mes grand yeux orangé vers lui et une odeur effroyable vint a mes narines de loup, une odeur insupportablement mauvaise de sang et de je ne sais quoi d'autre. Mon corps en trembla légèrement..c'était une odeur..de vampire.. La colère me prit soudain, contre lui et contre moi, comme étais-ce possible que j'aime un vampire sans l'avoir vu avant ! Je me mis a grogner dangereusement plus pour moi que pour lui..

_________________

(c) Louna
♥️ Aimer d'amour, c'est partir à la conquête des étoiles et tout risquer pour un embrasement du ciel
Robert Escarpit.
Revenir en haut Aller en bas
avatar

♠ Hey , I am Ashton Taylor
So' Hybride


Messages : 67
Date d'inscription : 21/12/2009
Localisation : Par ci ou par là
Humeur : La meilleure du monde : D

Feuille de personnage
Liens:
Citation préférée:


MessageSujet: Re: & je voudrais que tu te rapelle notre amour est eternel, pas artificiel. { Romane & Ashton }   Mer 11 Aoû - 9:58

    Mon amour..non !

    Elle semblait désespérée en disant ces mots mais malgré tout mes efforts aucuns d'eux ne m'atteint. J'étais tellement en colère, tellement mal que plus rien ne pouvait me raisonner maintenant, je ne doutais cependant pas que cette colère allait bientôt s'effacer pour laisser place a une tristesse immense. Dans un dernier geste de rage j'avais frappé dans un arbre qui s'écroula au sol en se déracinant de la terre. Je soupirai puis pendant un instant je crus rêver, halluciner. Celle que j'aimais venait de se transformer en...qu'est ce que c'est en faite ? Un loup géant et poilu. Des pattes imposantes, des canines puissantes et une fourrure noir aux airs soyeuse. Pendant un instant, j'ai paniqué et effrayer je reculai d'un pas. Ensuite une odeur infecte me brûla les narines, jamais une odeur ne m'avait autant pris à la gorge, je n'en avais encore senti de pareil. Pris d'une toux incessante je me penchai vers l'avant et tourna la dos à l'animal, ce fut a mes risques et périls. Après m'être habituer à l'odeur, je pris une grande respiration avant de me retourner vers le loup et en le voyant s'approcher, je réagis par instinct et me mis en position de défense, sortant les crocs.

    _ Ne t'approche pas de moi.

    J'avais dis ca avec dégoût bien qu'au fond ce que je ressentais pour Romane était toujours là et je ne pouvais pas lutter contre mes sentiments et puis en même j'avais un pincement au coeur et ma colère s'était amplifiée, pourquoi me l'avait-elle caché ? Pourquoi je n'avais pas remarquer que c'était une créature non humaine. Je n'étais quand même pas aveugle à ce point. Peut-être mon erreur était de ne pas avoir connu de loup avant... Bien sur j'en ai vu, de loin et l'odeur m'avait déjà parue insupportable mais là c'était invivable complétement répugnant, cette odeur de chien mouillé atroce et de terre mélanger. Je grimaçai. Et le pire c'est que, je ne savais pas comment m'y prendre pour que tout cela s'arrête. Elle grognait contre moi et je ne savais pas quoi faire, attaquer ou laisser et partir. Je ne veux pas lui faire de mal mais... je ne peux pas partir, je dois comprendre... Mais je ne veux pas prendre le risque qu'elle m'attaque... Je décidai alors autre chose, j'allais tourner autour d'elle jusqu'à ce que quelque chose se passe, je ne sais pas si elle m'attaquera ou si elle se contentera de m'observer. A lui suite de mes observations, je remarquai quelque chose d'étrange qui ne s'était jamais produit auparavant, j'arrivais a entendre les pensées de Romane. Surpris d'entendre une autre voix que la mienne dans ma tête je m'arrêtai et restai sur place sans bouger. En position de faiblesse...

    Elle se demandait pourquoi elle ne l'avait pas remarquer, c'est alors que je compris que tout les deux avions fait la même erreur, tout les deux avons cacher des choses à l'autre et le résultat c'est que nous nous trouvons confronté l'un à l'autre et qu'en plus notre relation est complètement détruite par nos vrais nature, jamais encore je n'avais autant regretter d'être a moitié vampire. J'entendais aussi qu'elle hésitait à attaquer et qu'elle était en colère, je perçus aussi combien mon odeur était désagréable pour elle. Nous étions de parfait opposé, destiné à être ennemi et pourtant malgré son aspect de loup quand je regarde dans ses yeux, je vois celle que j'aime. Je ne pourrais être ennemi avec elle, je l'aime trop... Je... C'est elle la femme de ma vie, loup ou pas et même si là j'avoue que ca me déstabilise et dégoûte, j'ai toujours envie de la garder près de moi. Je dois être complétement timbré...
Revenir en haut Aller en bas
avatar

♠ Hey , I am Romane James
When you look me in the eyes


Féminin Poissons Chien
Messages : 146
Date de naissance : 13/03/1994
Date d'inscription : 21/09/2009
Age : 24
Localisation : Dans tes rêves peut être :p
Emploi/loisirs : Lycéenne amoureuse et à le recherche de sa voie, loup-garou paumé , guitariste et chanteuse a ses heures perdues.
Humeur : Complètement folle x)

Feuille de personnage
Liens:
Citation préférée: Si tu as de nombreuses richesses, donne de ton bien ; si tu possèdes peu, donne de ton coeur.


MessageSujet: Re: & je voudrais que tu te rapelle notre amour est eternel, pas artificiel. { Romane & Ashton }   Ven 13 Aoû - 19:09

    Nous nous toisions comme de parfait inconnus depuis un moment qui me parut si long que nous pouvions ressembler a deux statut représentant une rencontre entre deux ennemis naturels. Sans jamais bouger d'un milimètre j'avais levé mes yeux orangé dans les siens qui reprenaient un peu l'azur que je connaissais tellement bien. Pourtant a cet instant j'avais un inconnu en face de moi, pire même..un vampire. Je m'étais légèrement avancé vers lui d'un pas méfiant et sur mes garde, j'avais gardé mes grognements pour moi mais a peine me vit t-il avancé qu'il se mit en position d'attaque et ce que je vis me répugna encore plus que l'odeur nauséabonde qu'il divaguait. Deux crocs semblable a des lames de rasoirs sortaient de ses gencives comme deux armes redoutables et fatales, la colère me gagna d'avantage en le voyant tel qu'il était réellement car je ne comprenais toujours pas comment j'avais pus être aveugle a ce point.

    J'avais approché de tellement pret en l'embrassant ses crocs avec lesquel il me menaçait aujourd'hui et bien qu'evidemment je ne les ai pas cherché non plus je n'avais rien remarqué..pourquoi ! La rage atteignit a nouveau un sommet en mot et je me fis plus menaçante encore, montrant les crocs également je grognais doucement mais de la façon la plus dissuasive qui soit. Par instinct et par technique d'intimidation je fis encore quelques pas vers lui, esperant tout de même qu'il ne m'attaque pas pour autant car même en sachant ce qu'il était mon amour pour lui n'avait pas changé, il ne changerai sûrement jamais vampire ou pas. De plus, j'étais en position de faiblesse face a lui a cause de mes côtes brisées qui recommençaient a me faire mal tellement je les sentais se ressouder plus vite depuis que j'avais muté.

    _ Ne t'approche pas de moi.

    Ca manière de prononcer ces mots, pleine d'amertume et de degou me transperça le coeur d'une manière si puissante que sans aucun raison apparente j'avais totalement baissé ma garde face a lui. J'avais cessé mes grognement dans un râle de douleur avant de baisser la tête sans plus le regarder, j'avais si mal a cet instant précis que je n'avais même plus gout ni la force de me défendre contre lui. Je sentais qu'il avançait a son tour vers moi et qu'il me tournait autour comme si il attendait le moment propice pour m'achever, comme si il s'attendait a que ce soit une feinte de ma pare pour mieux l'attaquer dans le dos. Il n'en était rien pourtant, pour moi le temps n'étais pas a la guerre mais plutôt a la compréhention de nos deux mensonge, celui qu'il ne m'avait pas dit comme je l'avais également fait. Par signe de paix je me mis face a lui par de gestes calmes et non agréssifs puis je m'asseyais sur mes pattes arrières levant la tête pour le regarder encore une fois histoire de savoir si il comptait vraiment m'attaquer ou pas. En réalité j'en doutais fortement..pourquoi ? Et bien parce que j'entendais ses pensées dans ma tête comme si il me parlait directement a l'instant même ou je me posais cette question.

    Je ne comprenais pas vraiment d'ou venait cette connection ni même si lui lisait aussi clairement dans on esprit que moi dans le sien mais tout ce que j'y entendis me plongea a nouveau dans l'obscurité, comme un couloir sans fin qui s'agrandissait a chaque fois que je croyais en voir le bout.. Ashton semblait aussi perdu que moi, il ne voulait pas m'attaquer autant que je ne le voulais pas non plus, je ressentais la souffrance que provoquait toutes ses cogitations sur ce qui venait de ce passer et comme une ampathique j'avais mal si il avait mal.. Peu a peu je retrouvais dans son visage celui que j'aimais tellement, celui avec qui je voulais partager le reste de mon existance malgré notre différence. Je sentis qu'au fond de lui il le voulait aussi, que même si ma nature le dégoutait autant que moi la sienne il avait choisit de me garder pres de lui quoi qu'il arrive et c'est sûrement ce que nous ferions plus tard si la vie nous le permettait..

    Doucement je m'avançais de plus en plus vers lui sans geste brusque, boitillant un peu a cause de mes côtes encore douloureuses je m'arrêtais a quelques centimètres de lui, j'étais quand même légèrement etonnée qu'il ne recule pas. Enfin du bout de mon large museau je venais toucher le bout de sa main glacée et d'un leger coup de tête la ramenais sur l'epaisse fourure de mon cou, j'essayais de passer outre l'odeur toujours aussi dégoutante et le regardais dans les yeux car debout sur mes quatres pattes j'étais presque aussi grande que lui..

_________________

(c) Louna
♥️ Aimer d'amour, c'est partir à la conquête des étoiles et tout risquer pour un embrasement du ciel
Robert Escarpit.
Revenir en haut Aller en bas
avatar

♠ Hey , I am Ashton Taylor
So' Hybride


Messages : 67
Date d'inscription : 21/12/2009
Localisation : Par ci ou par là
Humeur : La meilleure du monde : D

Feuille de personnage
Liens:
Citation préférée:


MessageSujet: Re: & je voudrais que tu te rapelle notre amour est eternel, pas artificiel. { Romane & Ashton }   Jeu 19 Aoû - 19:06

    J'avais hésité, j'étais perdu et de ma colère j'avais craché des mots que je n'aurais pas du prononcer. En quelques secondes, j'étais devenu ce que je déteste, froid, colérique, idiot... Et mon coeur ne m'avait jamais autant fait souffrir. Elle m'avait menti mais pourtant je comprenais, si elle était dans la même situation que moi elle voulait juste me protéger comme je le désirais moi aussi. Il faut avouer que savoir que son petit ami qui boit du sang humain c'est répugnant je suis d'accord... Mais tout ca, ce qu'elle m'a caché, ca ne justifie pas mon comportement. J'avais été dur avec elle et ce n'était pas ce que je voulais, ce n'est pas moi ca... Ou plutôt c'est la partie de moi que j'aurais préféré ne jamais lui montrer. J'espérais qu'elle me pardonnerait un jour mais je n'avais pas eu le courage de m'excuser, je la regardais et elle baissa la tête. Soudain, je ressentis sa tristesse avec une précision incroyable, j'avais eu l'impression qu'elle raisonnait sans cesse dans mon âme. Ses sentiments jouaient comme une mélodie dans ma tête. Elle s'assagit et moi je me décontractait.

    Nous venions de deux mondes distinct c'était un fait et pourtant quelque chose d'encore plus fort que la nature nous reliait ensemble. Je l'avais compris dès que mon regard avait recroisé le sien, nos destins étaient entre-mêlés et il était impossible de nous en défaire. J'avais également compris que l'amour que j'ai pour cette femme m'a permis de passer outre nos gênes, ce n'était plus ce que nous sommes qui comptait mais ce que l'on ressentait vraiment, au fond de nous. C'est ainsi que malgré ma colère et ma tristesse, je ne pouvais oublier a quel point j'ai besoin d'elle, a quel point l'avoir dans mes bras me fait me sentir bien. Je ne pouvais pas l'attaquer, me mettre contre elle car j'étais totalement incapable, je ne sais même pas pourquoi j'y ai songé. Mes traits s'étaient détendus, ma température se régula et pourtant j'étais toujours mal, paumé, où en étions nous tout les deux ?

    Elle s'approcha de moi doucement et je ne bougeai pas, je me contentai de la suivre du regard, d'observer ses faits et gestes. J'en oubliais l'odeur, je la laissai venir vers moi et son museau toucha ma main ensuite elle s'avança et ma main fini sur ses longs poils. Jamais je n'avais touché quelque chose d'aussi soyeux, j'en étais même surpris d'une telle douceur mais autre chose retient mon attention, elle me regardait dans les yeux attendant ma réaction. Je plongeai mes yeux bleus dans les siens puis caressa la tête de la louve.

    _ Je m'excuse, pour ce que je t'ai dis. J'ai été assez brusque mais c'était pas... Si c'était ma faute mais je ne le voulais pas.


    Je l'avais dis en toute sincérité et j'espérais qu'elle l'entendrait au son de ma voix mais je ne savais plus quoi lui dire, par ou commencer ? Lui dire ce que je ressens ? Pourquoi je lui ai menti ? Pourquoi j'ai rien remarquer ? Je soupirai puis m'approcha un peu plus de la tête de Romane.

    _ Je... A vrai dire je ne sais pas par quoi commencer, je veux juste que tu saches que Je t'aime peu importe les différences que nous avons mais je... j'ai bien compris que tu pensais que nous deux c'était une erreur et je... Je sais pas...


    Je me sentais vide et je reculai d'un pas. Ce que je partage avec Romane...Je ne voulais pas tout lâcher mais je crois que j'ai paniqué, que j'ai eu peur qu'elle hoche la tête pour me dire que c'était bien fini entre nous et que ce qui vient de se passer n'était que la preuve que nous étions trop différent pour être ensemble. C'est vrai que j'entendais ce qu'elle pensait mais bizarrement j'étais déjà submergé par les miennes, beaucoup trop que pour entendre quoi que ce soit venant d'elle. Je respirai une bonne bouffée d'air puis dit:

    _ Je vais te laisser...


    Je venais de me défiler pourtant sous son regard, je ne réussi pas a bouger. Qu'attendais-je au fond ? Je n'en sais rien moi même.
Revenir en haut Aller en bas
avatar

♠ Hey , I am Romane James
When you look me in the eyes


Féminin Poissons Chien
Messages : 146
Date de naissance : 13/03/1994
Date d'inscription : 21/09/2009
Age : 24
Localisation : Dans tes rêves peut être :p
Emploi/loisirs : Lycéenne amoureuse et à le recherche de sa voie, loup-garou paumé , guitariste et chanteuse a ses heures perdues.
Humeur : Complètement folle x)

Feuille de personnage
Liens:
Citation préférée: Si tu as de nombreuses richesses, donne de ton bien ; si tu possèdes peu, donne de ton coeur.


MessageSujet: Re: & je voudrais que tu te rapelle notre amour est eternel, pas artificiel. { Romane & Ashton }   Lun 30 Aoû - 1:14

    Bien qu'il n'ait pas reculé a mon approche que j'avais fait la plus douce possible je ressentais au fur et a mesure des minutes qui s'écoulaient une angoisse énorme qui montait en moi aussi vite qu'un cheval au galop. Elle s'emparait complètement de moi sans que je ne puisse me dire ou faire quelque chose pour la calmer un peu, mes oreilles se baissèrent petit a petit et je sentais mes pattes devenir aussi molles que du coton, bientôt je sentais qu'elles seraient incapable de soutenir mon poids encore des heures. Cette peur me brulait le ventre a chaque fois que je respirais, j'avais peur de la suite, chaque nouvelles minutes était une épreuve de plus a supporter sans savoir ce qui allait advenir de moi, de nous deux. J'étais tellement subjuguée par mes sentiments que je n'arrivais même plus a lire la moitié de ce qu'il pensait vraiment, il semblait aussi perdu que moi je le lisais dans ses yeux, les yeux de l'homme que je connaissais et que j'aimais de tout mon être. Ca j'espèrerais qu'il pouvait l'entendre dans sa tête puisque la nature m'avait privé du don de la parole en me donnant le don de muter car oui même si j'étais perdue, même si j'étais en colère et folle de chagrin et même aussi si nous étions tellement différent l'un de l'autre mes sentiments pour lui était toujours les mêmes. Je l'aimais toujours a littéralement en mourir, son nom me faisait toujours sourire bêtement a chaque fois que j'y pensais, l'idée de l'embrassais me faisait frissonner comme jamais, ses yeux et sa parfaite beauté étaient toujours mon temple de contemplation quand a sa nature de vampire, j'étais prête a passer au dessus par amour pour lui. Je savais que ce ne serai pas facile tout les jours voir même difficiles a certains moment mais je savais aussi que notre amour serai toujours le plus fort sur les épreuves a traverser, que nous les franchiront ensemble main dans la main et que nous ferions surement un jour de nos différences une force indestructible. J'avais déjà vu beaucoup trop de couple se séparer a cause de différence trop marquées, je n'en ferai jamais partis. Ashton était l'amour de ma vie, ma raison de me tenir en vie jour après jour, le pilier de toute mon existence. Je l'avais aimé a la folie avant je l'aimerais maintenant d'autant plus que nous n'aurons dans le futur plus rien a nous cacher l'un a l'autre, comme libéré du poids de nos deux secret inavouables. J'aurai cependant aimé qu'il ne l'apprenne pas d'une manière aussi brutale que celle-ci car même si aujourd'hui je le repoussais il me semblait évident que je ne pourrais pas ou plutôt plus vivre sans lui. J'aurai sûrement violé le pacte avec ma famille pour lui dire ce que j'étais..pour qu'il m'accepte telle que je le suis vraiment..

    Il avait glissé ses doigts le long de mon pelage noir sans vraiment de réticences et je sentais dans sa manière de me toucher de la découverte, de la surprise et aussi un certain plaisir a retrouver un contact physique avec moi, puisque le contact verbal était quelque peu coupé en ce moment.. Si j'avais été humaine j'aurai presque souris mais comme j'en étais incapable je bougeais lentement la tête contre la paume de sa main pour accentuer ses caresses et qu'il sache que j'étais toujours la même, sous une forme humaine ou animal. Il plongea son regard océan dans le mien et je compris qu'il était vraiment redevenu lui même. A cet instant je regrettais de ne pas pouvoir être moi même, ou plutôt la Romane qu'il connaissait mieux. Il parla et ses paroles me surprirent quelque peu, d'abord pour la douceur de sa voix mais surtout pour les excuses qu'il me présentait comme si c'était sa faute.. Nous étions tout les deux responsable si c'était pas plus de mon côté.. D'un geste doux je posais mon museau frais en dessous de son menton et y donnait un léger coup afin qu'il garde la tête haute comme j'aurai pus faire avec ma main si j'en avais une.. Il était difficile de me faire comprendre et j'essayais par tous les moyens gestuels pour qu'il parvienne a décrypter ce que je voulais dire..

    *Comme si c'était ta faute..ne dis pas de bêtises ! J'aurai du te dire la vérité..j'aurai pas du laisser aller les choses aussi loin.. J'aurai du..C'est ma faute..Pardonne moi..*

    Je me surprenais a penser comme si je lui parlais face a face, ridicule.. Pas tant que ça si il arrivait a entendre ce que je pensais aussi clairement que j'arrivais a le faire. Je levais les yeux afin de voir une minuscule chose dans sa réaction qui aurai pus répondre a mes interrogations mais rien.. A une chose prés c'est que quand il reparla pour la seconde fois, la voix cette fois plus tendu et son visage encore plus prés du miens ses paroles me transpercèrent le cœur autant que le corps et j'en tombais assise dans un léger glapissement désespéré. Sous le mouvement inattendu sa main glissa de mon pelage et j'eus peur qu'il prenne ça pour une réponse a ce qu'il venait de dire, au fait que je pensais que lui et moi était une erreur. J'eu une nouvelle fois si peur que j'en tremblais, mes dents claquaient je les sentais s'entrechoquer de temps a autre. Il recula.

    _ Je vais te laisser...


    Non ! Je me levais assive vite que l'eclair et lui barrait la route pour partir vers sa voiture. Bien que mes mouvements aient été brusque mon regard lui n'était pas méchant, juste plein d'amour et de tristesse en même temps. Je baissais la tête, tremblotante

    *Ne pars pas je t'en supplie.. Je n'ai jamais, jamais pensé que nous deux c'était une erreur..je voulais te protéger de ce que je suis.. Tu es la plus belle chose qui me soit arrivé.. je t'aime et je t'aimerai toujours que tu sois humain, vampire ou autre chose encore.. Je me fiche de nos différences..du moment que tu m'aimes toi aussi..*

_________________

(c) Louna
♥️ Aimer d'amour, c'est partir à la conquête des étoiles et tout risquer pour un embrasement du ciel
Robert Escarpit.
Revenir en haut Aller en bas
avatar

♠ Hey , I am Ashton Taylor
So' Hybride


Messages : 67
Date d'inscription : 21/12/2009
Localisation : Par ci ou par là
Humeur : La meilleure du monde : D

Feuille de personnage
Liens:
Citation préférée:


MessageSujet: Re: & je voudrais que tu te rapelle notre amour est eternel, pas artificiel. { Romane & Ashton }   Mer 8 Sep - 15:03

    *Comme si c'était ta faute..ne dis pas de bêtises ! J'aurai du te dire la vérité..j'aurai pas du laisser aller les choses aussi loin.. J'aurai du..C'est ma faute..Pardonne moi..*

    J'étais incapable de penser, réfléchir et agir normalement. J'avais plongé mes yeux dans les siens pour mieux comprendre et ses pensées se mélangèrent aux miennes, elle disait que c'était sa faute et pourtant même si quelque part j'aurais aimer ne pas l'apprendre comme ca et bien elle n'y était pour rien, c'est ce qu'elle est c'est son secret et je suis mal placé pour juger alors que je suis tout attend responsable de ce qu'il s'est passer mais... J'avais le coeur briser, elle avait refusé un peu plus tôt mes avances justement a cause de ce secret en question alors que j'avais ôter la barrière que dressait le mien pour être avec elle... J'étais près a lui avoué la vérité pour qu'on puisse être ensemble mais elle ne l'aurait pas fait...Enfin c'est ce que j'ai pensé vu la conversation que nous avions eu un peu plus tôt, juste avant sa transformation en loup gigantesque. Tout cette histoire me rendait dingue et je ne savais plus de quel côté voir les choses. C'est pour ca que je me suis comporté comme un lâche en tentant de fuir. Je pensais que c'était une solution, disparaître et...prendre le temps de réfléchir mais tout ça au fond n'aurait mené a rien, ce que je veux c'est elle et ce que je ressens je ne pourrais jamais m'en défaire ou même le nier. J'aurais aimé qu'elle le comprenne et que je ferais tout ce qu'il faudra pour passer ma vie auprès d'elle. Je suis fou amoureux et pourtant j'étais près a laisser passer l'occasion de m'expliquer et renouer avec la femme que j'aime. Heureusement, elle s'est interposé entre ma voiture et moi m'empêchant de faire la pire erreur de mon existence. Je la regardai et je sentis sa tristesse, son amour, sa peur, sa colère. Toutes ces choses qui étaient déjà présente en moi sauf que cette fois c'était à elle, c'était une partie d'elle qui résonnait dans ma tête. J'avais compris alors pourquoi les loups peuvent communiqués entre eux, quand un a des problèmes, les autres les partages car ce qui rend un groupe plus fort c'est de se connaître, se comprendre et s'entre-aider...Juste partager. Mais tout ça, c'était nouveau pour moi : D'abord, parce que je n'avais jamais eu l'occasion de voir un loup de si près. Et ensuite parce que...C'était la première fois que j'ai une sorte de don qui m'a été hérité de ma mère, pour la première fois j'ai l'impression qu'elle est quelque part au fond de moi et j'avoue avoir été déboussolé mais le temps n'était pas à se torturé avec ça ! J'écoutai donc attentivement ce que Romane avait à me dire:

    *Ne pars pas je t'en supplie.. Je n'ai jamais, jamais pensé que nous deux c'était une erreur..je voulais te protéger de ce que je suis.. Tu es la plus belle chose qui me soit arrivé.. je t'aime et je t'aimerai toujours que tu sois humain, vampire ou autre chose encore.. Je me fiche de nos différences..du moment que tu m'aimes toi aussi..*

    Ses mots me réchauffèrent le coeur et je ne pu m'empêcher de sourire à cette déclaration qu'elle venait de me faire. Jamais je n'aurais cru pour aimer autant et je n'avais jamais été aussi sur de ce qu'elle ressentait pour moi, parce que je l'entendais et qu'elle le pensait réellement. Je m'approchai d'elle et la regardai longuement. Je me rendis alors compte que j'avais l'air idiot dans un sens, imaginez que quelqu'un me voit discuter avec un loup géant en lui disant combien je l'aime. Je riais intérieurement et ce que j'avais penser, Romane avait du l'entendre car elle semblait amusée. Je retrouvai alors mon sérieux et dit:

    _ Romane, je t'aime et je veux être avec toi. Je sais que tu le veux aussi et...peut importe qui nous sommes, je t'aime et c'est tout ce qui compte, alors je veux savoir s'il te plait si on est officiellement ensemble, si tu veux vraiment toujours de moi ?
Revenir en haut Aller en bas
avatar

♠ Hey , I am Romane James
When you look me in the eyes


Féminin Poissons Chien
Messages : 146
Date de naissance : 13/03/1994
Date d'inscription : 21/09/2009
Age : 24
Localisation : Dans tes rêves peut être :p
Emploi/loisirs : Lycéenne amoureuse et à le recherche de sa voie, loup-garou paumé , guitariste et chanteuse a ses heures perdues.
Humeur : Complètement folle x)

Feuille de personnage
Liens:
Citation préférée: Si tu as de nombreuses richesses, donne de ton bien ; si tu possèdes peu, donne de ton coeur.


MessageSujet: Re: & je voudrais que tu te rapelle notre amour est eternel, pas artificiel. { Romane & Ashton }   Mer 3 Nov - 2:20

    Comment faire maintenant ? Ses pensées torturées de tristesses et de colère me traversaient le cœur et le corps comme une lame d'un poignard avec lequel on m'assassinait sauvagement. Pouvait-on alors réellement mourir d'amour ? Je le croyais a présent du comme fer, je le croyais aussi fort que j'étais un loup garou, aussi fort que j'aimais l'être en face de moi et aussi fort que je mourrai sur le champs si tout était finit entre nous a cause de ma bêtise de ne rien lui dire.. J'avais eu peur et j'avais été lâche ! Peut être qu'en fait l'aurait-il bien prit ? Pas sûr vu la façon dont il avait sortit les crocs en me voyant et pourtant je me retrouvais encore a lui trouver des excuses.. Il ne l'a pas apprit de la façon la plus douce qui soit non ? Bizarrement un effet de résonance de mes pensées me surprit quelques peu, il pensait les mêmes choses que moi, se posait les mêmes questions que moi, ce fameux pourquoi.

    Pourquoi c'était de lui que j'étais tombé tellement amoureuse jusqu'à m'en imprégner ? Pourquoi lui ne m'avait pas dit avant ce qu'il était en voyant que notre relation devenait sérieuse, pourquoi diable moi même je n'avais pas finis par lui dire ?! Il était en colère et triste a la fois, comme moi.. il me sembla que pendant un moment nos pensées ne faisaient plus qu'un tellement elles étaient semblable.. Plus qu'un.. comme deux être unis par les mêmes sentiments indestructibles pour le reste de leur existence, j'en rêvais depuis que j'avais croisé son regard d'azur et j'en rêverai sûrement toute ma vie.. a chaque secondes de mon existence son regard me suivrait partout ou je sois, ses traits parfaits se dessineraient inlassablement dans mon esprit comme une gravure éternelle et douloureusement exquise malgré tout. Il posa son regard torturé sur moi et je levais la tête pour une des premières fois depuis plusieurs minutes afin de contempler encore sa beauté, j'étais masochiste, je me faisais mal, tellement mal et pourtant j'aimais ça, je ne m'en laisserai jamais j'étais folle. Folle oui, de lui et de tout ce qui pouvait venir de lui, même sa nature de vampire me parut séduisante au bout d'un moment, je craquais littéralement j'avais perdu l'esprit j'en étais consciente et a vrai dire ce que je m'en foutais !

    Je n'avais qu'une envie la maintenant, c'est de tout foutre en l'air et ne ne garder que lui, seul. Nous ne serions que tout les deux ensemble, oubliant que nous sommes censés être des ennemis naturels ici unis par la même passion qui nous dévaste tout les deux en ce moment même.. Mes flans en frissonnèrent assez violemment me ramenant a la réalité, j'étais toujours debout faisant une barrière entre Ashton et sa voiture, je ne voulais pas qu'il parte.. Je crois que d'une certaine façon il était heureux que je l'en ai empêché, mes pensées suivant ce gestes avaient tellement filées a une vitesses inouïe qu'en fait même si ça m'avait parut une éternité il ne s'étaient écoulé que quelques minutes a peine. Je m'approchais a nouveau doucement de lui, il semblait avoir reprit quelques couleurs, ses yeux semblaient briller d'un lumière que je ne connaissais que trop bien, celle de celui que j'aimais a mourir, celle de celui que j'avais vu au bal, celle de celui que j'avais embrassé a Port Angeles.. Une image venant directement de lui s'imposa dans ma tête a me fit légèrement glousser, il avait l'air fin a se déclarer a un loup et pourtant !

    _ Romane, je t'aime et je veux être avec toi. Je sais que tu le veux aussi et...peut importe qui nous sommes, je t'aime et c'est tout ce qui compte, alors je veux savoir s'il te plait si on est officiellement ensemble, si tu veux vraiment toujours de moi ?


    Mon cœur chavira a nouveau, se retourna de gauche et de droite me donnant beaucoup de mal a respirer. Du rire je passais a nouveau au doute et a la peur.. J'eus du mal a revenir a moi et j'étais tellement désorienté que je me surpris a essayer de parler..forcement aucun son ne sortit de ma gueule et je venais d'avoir l'air bien ridicule.. Espérant qu'il n'ait pas lu dans mes pensées a cet instant, je me reculais doucement pour qu'il ne croit pas que je m'enfuyais et fonça vers la maison ou je m'empressais de me retransformer hors de son regard et m'habillait a nouveau d'un bustier serré sur les côtes et d'un jeans.

    Lorsque je réapparu près du champs, il avait avancé sûrement pour voir ce que je fichais.. Il me restait encore quelques mètres entre lui et moi, je levais les yeux timidement et mon regard croisa instantanément le sien. Je n'eu alors plus aucuns doutes et, courant comme une folle je lui sautais dans les bras et l'embrassais si passionnément que je le sentis basculer et tomber sur le sol, moi au dessus. Avec un grand sourire je l'embrassais une seconde fois et lui prenait la main en enlaçant ses doigts dans les miens. Dans un geste ultime je surélevait un peu nos mains unies avec un air sérieux

    «Et ce sera pour l'éternité»

_________________

(c) Louna
♥️ Aimer d'amour, c'est partir à la conquête des étoiles et tout risquer pour un embrasement du ciel
Robert Escarpit.
Revenir en haut Aller en bas


♠ Hey , I am Contenu sponsorisé





MessageSujet: Re: & je voudrais que tu te rapelle notre amour est eternel, pas artificiel. { Romane & Ashton }   

Revenir en haut Aller en bas
 

& je voudrais que tu te rapelle notre amour est eternel, pas artificiel. { Romane & Ashton }

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 

 Sujets similaires

-
» ANNA MOUGLALIS ▬ MON COEUR EST UN MAUSOLÉE, NOTRE AMOUR UN CADAVRE.
» L'amour est eternel !
» L'amour se mesure à notre capacité de pardonner (Andrew)
» Amour secret...
» l’Amour Courtois
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Twilight--Story :: Forks et ses alentours :: Les Habitations :: Maison des James-
Sauter vers: